Première fondation pour le parc éolien en baie de Saint-Brieuc

Rennes, 1 juil 2022 (AFP) – L’installation de la première fondation métallique immergée du parc éolien en mer de la baie de Saint-Brieuc a commencé vendredi, a annoncé vendredi Ailes Marines, société chargée de la construction.

Cette phase d’installation mobilise cinq navires, a précisé la société, filiale de l’espagnol Iberdrola, dans un communiqué.

Ces fondations à bases triangulaires, d’un poids de 1.150 tonnes, d’une hauteur de 75 mètres et de 25 mètres de côté, sont « un treillis métallique fixé sur le fond marin par trois pieux de 18 à 47 mètres de long », selon la même source.

La société décrit des « structures » avec « un impact limité sur l’environnement », facilitant « la circulation des masses d’eau et de la biodiversité tout en favorisant l’effet récif artificiel ».

Contesté par des pêcheurs, le parc de 62 éoliennes est prévu pour entrer en service fin 2023. Il « produira l’équivalent de 9% de la consommation électrique de la Bretagne » et « contribuera à son autonomie énergétique », souligne en outre Ailes Marines.

La Bretagne ne produit actuellement que 19% de ses besoins en électricité, selon le Réseau de transport d’électricité (RTE).

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.