« Dirk »: Noël pluvieux dans le Sud-Est, décrue en Bretagne

Un seul département, les Alpes-Maritimes, restait encore en vigilance orange mercredi soir pour « fortes pluies », où de nombreux vols ont été annulés à l’aéroport de Nice en raison de la perturbation « Dirk ».

Des techniciens étaient à pied d’oeuvre tout au long de la journée pour raccorder 90% des 300.000 foyers touchés par la tempête, selon le gestionnaire du réseau ERDF qui promet un retour à la normale dès jeudi.

En Bretagne, l’heure était au grand nettoyage au lendemain des inondations. A Quimperlé (Finistère), où une partie des quais avait été submergée mardi, l’eau avait disparu des rues de la basse ville, où des commerçants, balai en mains, s’affairaient.

Image spectaculaire, une maison en bordure de l’Isole s’est en partie effondrée dans la rivière dans la nuit de mardi à mercredi à Quimperlé, sans faire de victime. Littéralement éventrée, elle dévoilait mercredi son intérieur, lavabo, lit et chaises, sous les yeux de badauds impressionnés, a constaté un photographe de l’AFP.

A Châteaulin, autre « point chaud » du département, la décrue de l’Aulne était également bien engagée, selon Alain Parc, adjoint au maire, évoquant une trentaine d’habitations touchées par des inondations.

A Morlaix, surprise par une crue subite mardi, la rivière était passée en vigilance vert, niveau de le plus bas.

Le ministère de l’Intérieur a assuré que « les procédures de classement en catastrophe naturelle, partout où les conditions sont réunies, seront validées dans les plus brefs délais ».

La tempête « Dirk », qui a frappé les côtes de l’ouest de l’Europe dans la nuit de lundi à mardi, faisant cinq morts en Grande-Bretagne, s’est ensuite déplacée vers l’est sans faire ni victime ni gros dégâts.

Face à des pluies « moins fortes que prévu », Météo-France a mis fin mercredi après-midi à l’alerte en vigueur dans les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes et le Var. En revanche, les Alpes-Maritimes devaient demeurer sous surveillance jusqu’à minuit. « Il va continuer à pleuvoir jusqu’en milieu de nuit prochaine avec des intensités souvent modérées », explique l’organisme qui prévoit des cumuls « de 50 à 100 mm sur les zones littorales et 80 à 150 mm dans l’intérieur ».

La vigilance orange aux crues a également été levée dans le Var, mais maintenue sur trois départements bretons, le Finistère, le Morbihan et l’Ille-et-Vilaine, ainsi que sur des cours d’eau de l’Aisne, dans le nord-est de la France.

Enfin, les risques de submersion sont écartés sur le littoral de la Provence et de la Côte d’Azur, où des vagues de trois mètres ont été observées, par exemple au large de Marseille ou à Porquerolles, alors que des images montraient des voiliers échoués à Bandol (Var).

Trafic perturbé à l’aéroport de Nice

Les secours n’ont signalé aucun incident notable dans la région Paca. Les intempéries ont toutefois provoqué la perturbation du trafic à l’aéroport de Nice, où de nombreux vols ont été annulés (36 pour la seule compagnie Air France). La ville avait par ailleurs annoncé la fermeture du sentier du littoral et annoncé l’interdiction d’accès aux plages.

Dans les régions Rhône-Alpes et Bourgogne, les vents ont laissé la place mercredi à la pluie, comme en France-Comté et en Alsace, avec des dégâts généralement peu importants, se limitant à des chutes d’arbres ou des toitures endommagées.

En Saône-et-Loire, un des départements les plus touchés avec l’Ain, les pompiers ont dû intervenir près de 550 fois dans la journée de mardi et la nuit de Noël. A Cluny, leur propre caserne a été victime des vents qui ont arraché une partie du toit du centre de secours.

Dans les massifs, Météo-France a prévenu d’un fort risque d’avalanche « sur la totalité des massifs des Alpes du Sud » ainsi que « dans les Alpes du Nord et dans les Pyrénées, aux altitudes supérieures à 2.000 m et sur les pentes exposées au nord ».

La plupart des stations de ski pyrénéennes avaient fermé leur domaine en raison des rafales de vent. Dans les Alpes en revanche, les stations de ski sont restées ouvertes, à l’exception de la station du Col du Rousset (Drôme).

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.