Suède: les services de renseignement insistent sur la menace russe

Stockholm, 21 fév 2024 (AFP) – Les services de renseignement suédois (Säpo) ont mis en garde mercredi contre la menace territoriale posée par l’espionnage russe, en particulier dans l’Arctique, à l’approche de l’entrée probable de la Suède dans l’Otan.

La Suède a mis fin à deux siècles de non-alignement en demandant à adhérer à l’Otan après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Cette adhésion devrait se concrétiser lundi lors du vote du parlement hongrois, ultime obstacle.

La Russie, comme la Chine, « mène des activités qui menacent la sécurité dans l’extrême-nord de la Suède », écrit le Säpo dans son rapport annuel sur l’évaluation des menaces.

L’adhésion de la Finlande, et celle attendue de la Suède, allonge la frontière l’Alliance atlantique dans les régions arctiques.

« L’intérêt de la Russie pour le nord de la Suède concerne principalement les capacités militaires suédoises », poursuit le Säpo.

La cheffe des services de renseignement, Charlotte von Essen, a jugé que la situation sécuritaire s’était détériorée depuis l’invasion de la Russie par l’Ukraine en février 2022.

« La guerre totale de la Russie contre l’Ukraine se poursuit, la situation au Moyen-Orient est grave après l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre et, en Suède, nous avons relevé d’un cran l’an dernier le niveau de menace terroriste », a-t-elle déclaré aux journalistes.

Le Säpo estime que les activités menaçant la sécurité du pays sont « menées sur un large front et les puissances étrangères agissent de manière offensive ».

L’agence cite en particulier l’acquisition illicite de technologies susceptible d’intéresser le renseignement militaire russe.

Sergei Skvortsov, un sexagénaire russo-suédois, a comparu dans un procès pour transfert illégal de technologies occidentales à la Russie. La tribunal a reconnu qu’il avait exporté ce matériel mais l’a relaxé, jugeant que l’espionnage n’était pas prouvé.

En janvier 2023, un ancien agent du renseignement suédois, Peyman Kia, a été condamné à la perpétuité pour espionnage au profit de la Russie.

Lundi, les services militaires de renseignement suédois (Must) avaient aussi pointé la Russie comme principale menace.

« Tant que la guerre en Ukraine se poursuivra, la Russie y concentrera ses ressources, mais ce serait une erreur de penser qu’une réduction temporaire des capacités russes dans notre région nous offre un répit », a déclaré le chef du Must, Thomas Nilsson, dans un communiqué.

Le Säpo a aussi mis en garde contre les activités de renseignement de la Chine et l’Iran.

La Chine acquiert « les innovations suédoises, le savoir-faire technologique et les connaissances de pointe de l’industrie et des universités », selon le rapport.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.