Un Canadien arrêté pour espionnage au profit de la Chine

Le suspect, Qing Quentin Huang, un homme de 53 ans résidant à Toronto, a été arrêté samedi et mis en examen dimanche « pour tentative de communiquer à une entité étrangère des renseignements » protégés par le gouvernement fédéral en vertu de la sécurité nationale, a indiqué la police de Toronto lors d’une conférence de presse télévisée.

Informée jeudi dernier que le suspect « prenait des mesures pour transmettre de l’information sensible à la République populaire de Chine », la police a décidé d’interpeller M. Huang, qui travaille pour LLoyd’s Group, une société de certification maritime et de définition de normes pour les bateaux.

Les informations sensibles portaient sur des programmes de construction de navires destinés à la défense.

Selon l’enquête menée par la GRC –en liaison avec le Service canadien du renseignement de sécurité–, les informations portaient sur « la stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale » du Canada pour des bâtiments comme des « navires de patrouille, des frégates, des navires auxiliaires, des navires scientifiques de recherche et des brise-glaces ».

« Dans ce genre de situation, le partage d’information peut fournir à une entité étrangère un avantage tactique, militaire ou compétitif grâce à la connaissance des spécifications de navires chargés de défendre les eaux canadiennes et la souveraineté du Canada », a expliqué Jennifer Strachan, responsable des enquêtes criminelles pour la province de l’Ontario.

L’enquête criminelle sous le nom de code « Projet Seascape » est complexe et se poursuit, a indiqué de son côté Larry Tremblay, directeur général de la GRC en laissant cependant entendre que le suspect aurait agi de façon isolée.

« Les efforts déployés pour la protection de notre sécurité nationale ne visent pas seulement le terrorisme », a poursuivi Larry Tremblay, mais ont aussi comme objectif « de prendre les mesures qui s’imposent pour protéger » la souveraineté et les intérêts canadiens.

Quin Quentin Huang devait être formellement déféré au tribunal dimanche avant une nouvelle audience dans quelques jours au cours de laquelle la justice décidera d’une éventuelle remise en liberté sous caution, a indiqué la GRC.

L’officier Jennifer Strachan a indiqué que le suspect encourait la prison à vie pour ce type de poursuites.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.