Un soldat taïwanais inculpé pour avoir transmis des secrets militaires à la Chine

Taipei, 9 juil 2024 (AFP) – Un sergent taïwanais a été inculpé pour avoir photographié et transmis des informations militaires confidentielles à la Chine, a annoncé mardi la justice taïwanaise.

La Chine revendique Taïwan comme une partie de son territoire et a dit ne pas écarter l’usage de la force pour ramener l’île sous son contrôle. Ces dernières années, elle a renforcé sa pression militaire sur l’île en envoyant presque quotidiennement avions de guerre, drones et navires.

Le sergent travaillait dans un centre d’entraînement de la marine et a été recruté par des personnes qui « collectaient des renseignements pour la Chine continentale » via des applications de messagerie en 2022, a indiqué le bureau du procureur général de Taïwan dans un communiqué.

« Entre avril 2022 et février 2023, il a photographié des informations secrètes relatives à la défense nationale (dans les comtés de) Pingtung, Yilan et d’autres lieux avec son téléphone portable », selon le communiqué.

Il « a envoyé des informations quatre fois via Line et Telegram (…) pour un gain illégal total de 170.000 dollars taïwanais » (environ 4.830 euros), a précisé le bureau du procureur.

Le sergent nommé Chen a été inculpé pour violation du Code criminel des forces armées et de la loi anticorruption.

Interrogé sur le sujet, le porte-parole du ministère de la Défense Sun Li-fang a jugé que « ces dernières années, l’infiltration par le PCC (Parti communiste chinois) représente une menace très grave pour l’armée ».

« La menace n’est pas moindre que (…) celle des missiles, des avions ou des navires » chinois, a-t-il déclaré à la presse.

La Chine maintient une présence quasi quotidienne de navires de guerre, de drones et de chasseurs autour de Taïwan. Après l’entrée en fonction le 20 mai du nouveau président taïwanais Lai Ching-te, Pékin avait lancé des grandes manoeuvres dans la région.

Pékin considère le nouveau président taïwanais comme un « dangereux séparatiste » car il défend la souveraineté de l’île.

Dans une vidéo pré-enregistrée pour une programme de télévision militaire diffusé mardi, M. Lai a appelé les soldats d’une base aérienne de Taichung (centre) à la vigilance.

« L’infiltration et l’espionnage de la Chine ne s’arrêteront pas », a-t-il lancé, vêtu d’un uniforme militaire. « Vous devez être constamment vigilants, faire attention à la sécurité de vos informations et à ne pas tomber dans des pièges ».

Plusieurs affaires d’espionnage ont été rendues publiques récemment.

En avril, un père et son fils ont été condamnés à huit de prison pour avoir collecté des renseignements militaires confidentiels et essayé de développer un réseau d’espions pour Pékin.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.