Washington annonce de vastes nouvelles sanctions contre la Russie

Washington, 19 mai 2023 (AFP) – Les nouvelles sanctions américaines contre la Russie, annoncées vendredi en parallèle au sommet du G7 au Japon, frappent Moscou dans tous les secteurs et visent à priver les Russes de soutiens dans la guerre en Ukraine.

« Les mesures prises aujourd’hui permettront de limiter la capacité du (président russe Vladimir) Poutine de poursuivre son invasion barbare (…) et à contourner les sanctions » déjà en place, a déclaré la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, citée dans un communiqué.

« Nos efforts collectifs ont permis de priver la Russie d’éléments cruciaux dont elle a besoin pour équiper son armée et de réduire de façon drastique les revenus dont dispose le Kremlin pour financer sa machine de guerre », a-t-elle ajouté.

Concrètement, elles placent « plus de 300 » personnes, entreprises, navires et avions, à travers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Asie, sur la liste noire des Etats-Unis, selon des communiqués du département du Trésor et du département d’Etat.

Elles interdisent ainsi les exportations américaines vers 70 entités en Russie et dans d’autres pays.

Les Occidentaux ont empilé des sanctions sans précédent sur la Russie depuis l’invasion de l’Ukraine en février 2022, pour l’étrangler économiquement — en tarissant notamment ses revenus tirés des hydrocarbures — et désorganiser son industrie de défense.

Washington se promet aussi de peser sur le secteur financier russe ainsi que sur la capacité de la Russie à produire de l’énergie à moyen et long terme, selon les communiqués.

Les nouvelles mesures incluent des restrictions sur les exportations de biens essentiels pour la Russie sur le champ de bataille, comme les composants utilisés dans la fabrication des drones de reconnaissance russes Orlan.

Elles visent aussi des réseaux en Inde, en Finlande, en Estonie, au Liechtenstein et aux Pays-Bas.

Dans le secteur énergétique, les Etats-Unis frappent 18 entités y compris dans la construction navale et la recherche et l’exploration énergétique dans l’Arctique russe.

Les Etats-Unis s’en prennent aussi « aux liens de plus en plus étroits entre la Russie et l’Iran », sanctionnant par exemple la compagnie maritime Khazar Sea Shipping Lines. Selon Washington, la KSSL a effectué 60 passages dans des ports russes au cours de l’année écoulée.

Les sanctions américaines ont pour effet de geler les éventuels avoirs aux Etats-Unis et interdisent en principe à toute personne ou entreprise de mener des échanges commerciaux avec les entités désignées.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.