Yémen: le transfert du pétrole stocké dans un navire abandonné va bientôt commencer

Dubaï, 13 juin 2023 (AFP) – Le transfert d’une énorme cargaison de pétrole d’un supertanker délabré au large du Yémen, opération cruciale pour éviter une marée noire en mer Rouge, est sur le point de commencer après une mission d’inspection de deux semaines, a annoncé l’ONU.

Le FSO Safer, vieux de 47 ans, transformé en terminal flottant de stockage et de déchargement, est ancré sans aucun entretien depuis 2015 au large du port stratégique de Hodeida, dans l’ouest du pays dévasté par la guerre.

Une équipe d’experts est montée à bord fin mai pour inspecter le bateau et préparer le transvasement de l’équivalent de plus d’un million de barils de pétrole vers un navire-citerne acheté par l’ONU, le Nautica.

« Nous nous rapprochons du point où nous pouvons commencer le transfert (…), la prochaine phase et sans doute la plus importante », a affirmé lundi le coordinateur humanitaire de l’ONU pour le Yémen, David Gressly, lors d’une conférence à La Haye.

« Il y a encore quelques étapes à franchir, au niveau de l’assurance et d’autres problèmes que nous devons résoudre avant de faire venir » le Nautica, qui attend à Djibouti, a-t-il indiqué.

L’opération chiffrée à 148 millions de dollars a été confiée à l’entreprise spécialisée SMIT Salvage, filiale du néerlandais Boskalis, qui doit pomper le pétrole et préparer le remorquage du pétrolier une fois vidé.

« Après deux semaines d’inspection, notre équipage est convaincu que le Safer est suffisamment solide pour une telle opération », a déclaré le PDG de Boskalis, Peter Berdowski, pendant la conférence à La Haye.

« En ce qui nous concerne, nous sommes prêts », a-t-il ajouté en soulignant que le transfert pourrait durer une semaine à un mois, selon la qualité du pétrole stocké sur le FSO Safer.

Selon lui, les experts doivent encore vérifier s’il y a de l’oxygène dans les réservoirs d’huile, qui risquent de provoquer une explosion, et mener une inspection sous-marine de la coque du pétrolier.

Le FSO Safer transporte quatre fois plus de pétrole que celui qui s’est déversé lors de la catastrophe de l’Exxon Valdez en 1989 au large de l’Alaska, l’une des pires catastrophes écologiques au monde.

En cas de marée noire, le coût du seul nettoyage est estimé à 20 milliards de dollars par l’ONU, qui négocie avec un consortium d’assurances pour couvrir l’opération.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.