Zelensky accuse la Russie de retarder « délibérément » les exportations de céréales ukrainiennes

Kiev (Ukraine), 21 oct 2022 (AFP) – Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a accusé vendredi la Russie de retarder « délibérément » le passage des navires chargés de céréales ukrainiennes, un approvisionnement vital pour de nombreux pays d’Afrique et d’Asie.

« Plus de 150 navires sont dans une file d’attente pour remplir les obligations contractuelles d’approvisionnement de nos produits agricoles. Il s’agit d’une file d’attente artificielle, apparue uniquement parce que la Russie retarde délibérément le passage des navires », a déclaré M. Zelensky dans une vidéo.

Selon lui, la Chine, l’Egypte, le Bangladesh, l’Indonésie, l’Irak, le Liban ou les pays du Maghreb sont parmi les Etats affectés par ces retards affectant « environ trois millions de tonnes d’aliments ».

La Russie et l’Ukraine s’étaient mis d’accord en juillet pour reprendre les exportations de céréales ukrainiennes, stoppées depuis le début de la guerre, après un accord parrainé par l’ONU et la Turquie.

La Russie a par la suite critiqué cet accord, affirmant que ses propres exportations étaient entravées par les sanctions.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.