Chronique navale du 15 juillet

15 juillet 1815 : reddition de Napoléon Bonaparte, à bord du HMS Bellerophon (navire de ligne de 3e rang de 74 canons, lancé en 1786).

Napoléon embarque à l’aube du  à bord du brick Épervier et se dirige vers le Bellerophon, tandis que le Superb d’Henry Hotham est en approche. Craignant que le brick ne puissent pas atteindre le Bellerophon avant l’arrivée du Superb et qu’Hotham prenne en main la situation et les honneurs, Maitland envoie une embarcation réceptionner l’ancien empereur et le transférer à bord du navire. Vers 6 h 30, le général Henri Gatien Bertrand monte à bord du Bellerophon, suivi par Napoléon. Sous la garde des Royal Marines, Napoléon retire son chapeau et annonce « Je viens me mettre sous la protection de votre prince et de vos lois » et Maitland s’incline en réponse. Avec la reddition de l’ancien empereur à bord d’un navire de guerre britannique, les guerres napoléoniennes sont terminées. Pour l’historien de marine David Cordingly, ce moment est « [la consécration] du Bellerophon [quand] six semaines après la bataille de Waterloo, Napoléon […], pris au piège à Rochefort, se rend au capitaine du navire qui [l’]avait gêné […] depuis plus de vingt ans ».

LE FIL INFO DE M&O