HISTOIRE : Chronique navale du 6 juin

6 juin 1868 : Naissance de Robert Falcon Scott.

Officier de la Royal Navy et un explorateur polaire britannique, il est considéré comme l’une des principales figures de l’âge héroïque de l’exploration en Antarctique, pour lequel il dirige deux expéditions : l’expédition Discovery (1901-1904) et l’expédition Terra Nova (1910-1913). Au cours de la seconde, Scott mène un groupe de cinq personnes au pôle Sud le , où ils découvrent que l’expédition norvégienne de Roald Amundsen les avait précédés de quatre semaines. Sur le chemin du retour, tous vont mourir d’épuisement, de faim et de froid.

Après sa mort, Scott devient un héros au Royaume-Uni, un statut qu’illustrent les nombreux mémoriaux érigés en son honneur à travers le pays. Cependant, sa légende est réévaluée avec plus de scepticisme dans les dernières décennies du XXe siècle, à mesure que les causes de la tragédie mettent en avant l’ampleur de sa responsabilité. Il devient une figure controversée, dont la compétence et le caractère sont débattus. Par la suite, les historiens du XXIe siècle ont dans l’ensemble considéré Scott de manière plus positive, en insistant sur sa bravoure personnelle et son stoïcisme, tout en reconnaissant ses erreurs, mais attribuent le sort de sa dernière expédition principalement à la malchance.

Son nom a été donné à la côte de Scott, région côtière de la Terre Victoria, en Antarctique.

Scott, écrivant son journal à l’abri du cap Evans lors de l’hiver 1911.

Statue de Robert Falcon Scott réalisée par Kathleen Scott, à Christchurch.

LE FIL INFO DE M&O