Le Port Hercule accueille le 8e Monaco Energy Boat Challenge (6-10 juillet 2021)

Depuis huit ans maintenant, le Monaco Energy Boat Challenge s’impose comme le rendez-vous des nouvelles propulsions alternatives. Les systèmes utilisés vont de l’électricité au solaire, en passant par l’hydrogène, énergie encore peu connue des Français et qui sera à l’honneur du 8e Monaco Energy Boat Challenge. Organisée par le Yacht Club de Monaco aux côtés de la Fondation Prince Albert II de Monaco et de l’Union Internationale Motonautique, cette édition est soutenue par Iqos et Credit Suisse, rejoints pour la deuxième année consécutive par BMW et YPI (Yachting Partners International). Un événement unique au monde qui associe des épreuves en mer et des rencontres à terre à travers une journée de conférences, des tech talks quotidiens, des tables rondes et un village d’exposants ouvert au public.

Succession d’épreuves en mer… et de conférences à terre

Le plateau, composé de 17 nationalités réparties en 32 équipes dont 22 universités, aura tout loisir de s’affronter au cours d’épreuves organisées pendant trois jours et visibles depuis le Solarium de la nouvelle digue (entrée libre pour le public). Parade, essais en mer, records de vitesse (épreuves communes aux trois catégories), course en flotte, course de 16 milles nautiques autour de marques de parcours ou suivant un tracé Monaco-Vintimille-Monaco, épreuves d’endurance, demanœuvrabilité ou slalom… c’est un programme complet qui est proposé aux concurrents venus d’Italie, de France, des Pays-Bas, de Monaco, du Portugal, de Grèce, d’Allemagne, de Suède, de Suisse, de Hongrie, de Croatie, de Pologne mais aussi des Emirats Arabes Unis. Une édition hybride, un certain nombre d’équipes à l’instar de la Chine, du Pérou, de l’Afrique du Sud ou encore de l’Indonésie seront présent en ligne pour les Techs Talks suites aux restrictions sanitaires.

« Transition énergétique, solutions alternatives, réflexion et initiatives durables dans le secteur du yachting », tel est le thème de la journée de conférences organisée le jeudi 8 juillet. Ce rendez-vous donnera la parole aux experts du secteur qui viendront approfondir de nombreux sujets tels que le développement des bio-composites dans le yachting, l’utilisation des nouvelles énergies, les propulsions alternatives, les initiatives durables dans l’industrie, l’efficience dans la construction et le design, et les dernières avancées en matière de R&D.

SBM E-Racing, Photo de Ivan Blanco Vilar

Une spécificité par catégorie

Avec 16 équipes en lice pour sa 4e année d’existence dont 11 à Monaco, l’Energy Class exige des concurrents qu’ils utilisent une quantité prédéterminée d’énergie pour optimiser les performances de leur catamaran, un modèle identique fourni par le Y.C.M. à chaque équipe. Catégorie historique et présente à l’évènement depuis 2014, la Solar Class fait la part belle à des embarcations alimentées uniquement à l’énergie solaire. Principalement ouvertes aux navires déjà sur le marché ou sur le point d’y entrer, les Open Sea s’adonneront à des démonstrations en mer. Il s’agira d’un véritable test grandeur nature pour ces bateaux.

En lice dans cette catégorie, l’équipe de Lanéva Boats va présenter son projet baptisé Vesper 001. 100% électrique et écoresponsable dans sa conception, ce prototype, pouvant accueillir jusqu’à 8 personnes à bord, utilise des matériaux renouvelables et peut atteindre 30 nœuds. Une belle reconnaissance pour les quatre cofondateurs, deux ans après la première mise à l’eau du bateau lors de l’évènement en présence de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco. L’équipe a par ailleurs reçu le 6 mai dernier des mains de Bertrand Piccard, le « Efficient Solution Label » de la Solar Impulse Solution lors du salon Ever. Il faudra également compter sur la présence des Monégasques de Vita Yachts qui dévoileront leur Vita X de 10 mètres, un bateau à moteur électrique disposant de 235 kWh de batteries compactes au lithium à refroidissement liquide.

Les Suédois de Candela et leur C-7, un bateau capable de maintenir une vitesse maximale de 30 nœuds pendant plus d’une heure, s’élanceront dans les multiples épreuves de la catégorie avec ce hors-bord entièrement électrique, combinant la puissance de sa batterie à un système d’hydroptère actif pouvant soulever la coque complètement au-dessus de la surface de l’eau et réduisant le frottement de 80%.

Déjà présent à Monaco le 22 septembre 2020 lors du Monaco, Capitale du Yachting Expérience, le tender de 12 mètres HYNOVA 40 d’Hynova Yacht s’alignera au départ des épreuves en mer. D’une capacité de douze personnes et doté de deux moteurs électriques alimentés par un ensemble hybride hydrogène-électrique, l’unité terminera son Sea Show dédié à l’hydrogène à Monaco.

Considéré comme propre et durable, l’hydrogène a également été choisie par les Hollandais de TU Delft qui se sont consacrés durant une année entière à dessiner, construire et concourir sur cette unité. L’hydrogène est en effet une énergie nouvelle qui a de l’avenir dans la révolution du transport maritime. Le Yacht Club de Monaco, en collaboration avec la Fondation Prince Albert II et la Mission pour la Transition Energétique, organise à ce titre la deuxième table ronde du Monaco Hydrogène Working Group, le vendredi 9 juillet. Cette initiative vise à mettre en relation les acteurs institutionnels et des porteurs de projets hydrogène afin d’aborder le sujet de son développement dans le secteur.

Monaco Energy Boat Challenge

Un village d’exposants durant l’évènement

Ouvert au public, le village accueillera exposants et startups qui dévoileront leurs solutions, à l’image du catamaran solaire autonome en énergie, Aquon One. Produit par les Suisses de Swiss Sustainable Yachts AG celui-ci produit sa propre énergie en la stockant sous forme d’hydrogène vert.

Toujours dans la catégorie catamaran, Neocean présentera l’Overboat, une unité sur foil, électrique, automatique et écologique. Dans la même veine, NepTech fera le point sur sa flotte de catamarans nouvelle génération de 12 à 24 mètrespouvant transporter jusqu’à 150 passagers ou 20 tonnes de marchandises. Leur concept combine l’ingénierie de haute technologie, l’expertise navale et les techniques d’écoconception.

Les membres de Gerrisboats ont travaillé quant à eux sur une coque innovante qui s’adapte aux conditions de navigation pour limiter au maximum la trainée et optimiser son efficacité. Le Gerrisboats voit sa coque se transformer pour être la plus efficace possible en fonction de sa vitesse, et ainsi permettre d’augmenter son autonomie électrique.

La propulsion électrique biomimétique ne sera pas en reste avec FinX et son système propulsif qui vise à remplacer les hélices classiques par une membrane ondulante, une technologie qui permet d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie par rapport à l’utilisation d’hélices ordinaires.

Aux côtés de Deepspeed qui a développé un concept révolutionnaire de propulsion efficiente, propre et sans hélice, Ameryachts a monté une équipe dont la mission principale est de construire un navire de 60 places zéro émissions et sécure pour la faune marine. Dédié aux biologistes marins et aux étudiants, celui-ci est destiné à des activités d’observation des baleines dans la zone du sanctuaire Pelagos.

Solbian présentera quant à lui ses panneaux solaires flexibles qui imbriquent des cellules photovoltaïques entre les couches de polymère alors que Alva Yachts dévoilera son Ocean Eco 90, un yacht luxueux doté de plus de 200 m2 de panneaux solaires.

Electric Dynamic Nautics ou EDYN proposera ses systèmes de propulsion électrique pour des bateaux de tailles et de puissances différentes ; des systèmes pouvant être adaptés pour une utilisation sur lacs, rivières et même en mer. De son côté, Sunwave présente le FSH 200, un bateau électrique révolutionnaire. Équipé de technologie de flottabilité variable, il intègre un module amovible multi-énergies qui permet notamment l’intégration d’un générateur H2.

SeaBubbles est un concepteur et constructeur de bateaux électriques à foils destinés au transport de passagers en milieu urbain en utilisant les voies d’eau. SeaBubbles intègre des technologies de pointe sur l’énergie embarquée et la stabilitéde la navigation en vol au-dessus de l’eau.

L’hydrogène est au cœur des recherches de H2SYS, spécialisé dans les groupes électrogènes à hydrogène et les piles à combustible capables de fournir une puissance en courant continu de 500 W à 3,5 kW. Equipés d’une balance d’installation, d’une interface utilisateur et de cartes de communication, le dispositif permet de contrôler et d’enregistrer toutes les données en temps réel.

VEBRAT conçoit et fabrique des moteurs électriques et des batteries de grande puissance, destinés aux bateaux de tous les jours et aux annexes de yachts et super-yachts. Leur nouveau concept : un moteur hors-bord d’une puissance actuellement absente du marché. Toujours dans le même domaine, Zodiac Nautic développe, en collaboration avec Torqeedo, l’eJET 450, un moteur électrique Deep Blue 50kW associé à la dernière génération de batterie automobile (BMW) 40kWh. Cette nouvelle motorisation offre une autonomie de 90 min à une vitesse de 24 nœuds et 8 heures d’autonomie à 5 nœuds.

En parallèle de sa participation à l’Energy Class, SBM Offshore viendra présenter en démonstrateur un ponton flottant produisant de l’hydrogène vert à partir des énergies renouvelables : solaire via des panneaux photovoltaïques & hydraulique via une hydrolienne.

Également présent dans le village, Dinsdale Watersports, distributeur du semi-rigide Tornado 6.0m ZERO-E / Torqeedo Deep Blue dévoilera son unité en test dans la YCM Marina. Il faudra également compter sur l’engagement de SDS, The Sustainable Design School, l’école supérieure internationale du Design et de l’innovation durable au service de l’Homme. Enfin et dans un tout autre registre, Elemoove proposera à l’essai ses Electric Water bike dans la Marina.

A travers le Monaco Energy Boat Challenge, le Yacht Club de Monaco contribue aux défis énergétiques et environnementaux de notre époque en apportant des solutions innovantes et durables pour faire du nautisme un secteur plus vertueux.

En savoir + : https://energyboatchallenge.com

Crédit photo d’ouverture : Carlo Borelnghi

Programme prévisionnel

LE FIL INFO DE M&O