Le Monaco Smart Yacht Rendez-vous : Favoriser les échanges entre les acteurs de l’innovation et les professionnels du yachting

Black Pearl – ©Tom Van Oossanen.

Faisant suite au succès rencontré sur les deux premières éditions du Monaco Smart & Sustainable Marina Rendez-vous (prochaine édition les 24 et 25 septembre 2023), M3 (Monaco Marina Management), société monégasque spécialisée dans la gestion des marinas et ports de plaisance, poursuit sa volonté de promouvoir des solutions durables et adaptables à la grande plaisance en proposant, les 23 et 24 mars prochains, le premier Monaco Smart Yacht Rendez-vous

Dédié aux acteurs de l’industrie du yachting (unités de plus de 24 m) et aux sociétés innovantes désireuses d’apporter une réponse collective aux enjeux climatiques, le Monaco Smart Yacht Rendez-vous, organisé durant la Monaco Ocean Week et qui s’inscrit dans la démarche de Monaco, Capital of Advanced Yachting, bénéficie du soutien de la Fondation Prince Albert II de Monaco, de Crédit Suisse, de MB92, et de l’expertise de Blumorpho, spécialiste de l’innovation pour l’économie durable. 

Désireux d’encourager les échanges entre les acteurs du secteur en amont de l’événement, le Monaco Smart Yacht Rendez-vous offre l’opportunité aux start-ups, scale-ups et sociétés innovantes de pouvoir se rencontrer lors de sessions digitales afin de mieux appréhender tous les aspects relatifs au cycle de vie du yacht : de la recherche et développement à son usage, son entretien et son démantèlement. 

500 yachts de plus de 24 mètres construits chaque année

Donnant tour à tour la parole à Marc Hervás, coordinateur du développement durable de MB92 Group, leader mondial du refit, de la réparation et de la maintenance de super-yachts, engagé dans le développement durable, et à Laurent Perignon, consultant yachting et nouvelles technologies, les premiers échanges ont permis de mieux définir les besoins des professionnels du yachting. « Notre flotte peut être améliorée dans de nombreux domaines : traitement de l’eau, efficacité énergétique et même les systèmes de propulsion » évoque Marc Hervas. « Tous les regards sont tournés vers le secteur, nous devons être proactifs et mener le changement. Les entreprises qui souhaitent s’engager doivent élaborer une stratégie de développement durable. Celle-ci devrait inclure la possibilité de créer des partenariats et des alliances car ils sont essentiels pour tendre vers la durabilité. » Chaque année, ce sont plus de 500 yachts de plus de 24 mètres qui sont construits, et autant qui sont vendus sur le marché de l’occasion.

« Tous les aspects sont cruciaux, de la construction au nettoyage du yacht. L’utilisation de nouveaux matériaux est nécessaire, tout comme ce qui est biosourcé » note Laurent Pérignon qui insiste également sur le poids de la règlementation dans la grande plaisance. « Toute entreprise qui parvient à anticiper les réglementations aura un avantage. »

La nécessité d’agir conjointement

Dans le contexte énergétique actuel, la décarbonation n’est possible que par une prise de décision d’investissements, motivée par une conscience environnementale et commune, d’où la nécessité d’agir conjointement. Paris Baloumis, Directeur Marketing du chantier naval Oceanco et Wim Verhoeff, chef de projet du support de la flotte chez Oceanco dont l’ambition est de créer et de soutenir les yachts à moteur et les yachts à voile les plus avancés et les plus inspirants au monde, avaient également pris part au débat. « Chaque propriétaire veut faire le bon choix en matière de durabilité. Pour l’instant, la seule question qui se pose est de savoir jusqu’où certains clients veulent pousser l’innovation. Certains aiment utiliser des technologies éprouvées, d’autres veulent vraiment faire avancer l’ensemble du secteur et essayer des technologies non encore testées ou non disponibles. Quoi qu’il en soit, chaque propriétaire parle désormais de durabilité, et leurs enfants aussi ».

A noter que la plus grande tendance en matière de durabilité aujourd’hui est l’abandon des combustibles fossiles. Le méthanol ou l’hydrogène devraient s’inscrire comme les nouvelles sources d’énergie, une fois transformées en électricité et utilisées pour propulser le bateau. Exemple concret avec le Black Pearl dont l’objectif de l’armateur était de pouvoir traverser l’Atlantique sans utiliser de combustible fossile. « Le bateau a été conçu de manière à être prêt pour l’avenir. À l’heure actuelle, les yachts construits peuvent utiliser du diesel parce qu’il est disponible partout dans le monde. Mais si nous nous projetons dans 5 à 10 ans, un nouveau carburant sera viable, et le yacht en cours de construction devrait déjà s’y préparer » estime Wim Verhoeff.

Smart & Innovative Yacht Awards

Avec pour philosophie de donner de la visibilité à de jeunes entreprises pour améliorer les modes de production, cette première édition réunira un écosystème d’acteurs dont la collaboration rendra possible l’exploitation des technologies innovantes au service d’un développement durable, dans le respect de la biodiversité. Architectes navals, armateurs, capitaines et chantiers se joindront aux investisseurs, start-ups, scale-ups et sociétés innovantes pour agir conjointement. 

L’ensemble des acteurs sélectionnés sont référencés dans un e-catalogue présentant les nouvelles solutions applicables aux yachts. L’ensemble du processus vise in fine à récompenser d’un Smart Innovative Yacht Award, le vendredi 24 mars, la solution la plus intelligente et la plus éco-responsable, dans 3 catégories (start-ups, scale-ups et sociétés en activité). 

En parallèle des rendez-vous de networking sera mise en place une zone d’exposition ouverte aux professionnels de l’industrie, notamment des représentants de chantiers, des architectes et des designers, afin qu’ils puissent rencontrer les sociétés qui offrent des innovations applicables aux différents secteurs de la grande plaisance. 

Un processus de sélection en trois étapes

Le processus de sélection pour concourir aux Smart & Innovative Yacht Awards est le suivant : 

  • Du 20 février au 6 mars, un jury international composé d’industriels, de professionnels du yachting et d’investisseurs, organisera des entretiens individuels avec les participants des 3 catégories.
  • A partir du 14 mars, le jury sélectionnera les vainqueurs des Smart Innovative Yacht Awards remis le 24 mars lors d’un Consensus Meeting.
  • 23 et 24 mars : 1ère édition du Monaco Smart Yacht Rendez-vous avec des sessions de networking sous forme d’ateliers, de présentations et d’une zone d’exposition.

 

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.