A Lampedusa, des arrivées en baisse et des milliers de migrants transférés vers le continent

Lampedusa (Italie), 15 sept 2023 (AFP) – L’afflux de migrants à Lampedusa diminue vendredi et les autorités italiennes transfèrent vers la Sicile et le continent des milliers de personnes arrivées cette semaine par la mer sur cette île de la Méditerranée proche des côtes nord-africaines.

Située à moins de 150 km du littoral tunisien, Lampedusa est l’un des premiers points d’escale pour les migrants qui franchissent la Méditerranée en espérant gagner l’Europe. Chaque année pendant l’été, ils sont des dizaines de milliers à prendre la mer sur des embarcations souvent vétustes pour tenter cette traversée périlleuse dans laquelle plus de 2.000 d’entre eux ont déjà trouvé la mort depuis janvier.

La situation n’a cependant jamais été aussi tendue à Lampedusa où 10.000 personnes sont arrivées entre lundi et mercredi, selon le ministère italien de l’Intérieur, soit plus que la population de l’île, saturant le centre d’accueil géré par la Croix-Rouge et dont la capacité est de 400 places.

Les autorités italiennes ont mobilisé d’importants moyens pour transférer ces personnes vers la Sicile ou des ports du continent, notamment un patrouilleur de la Marine et des ferrys.

De longues files d’hommes, de femmes et d’enfants se sont formées vendredi matin pour monter dans des bus et des camionnettes en direction du port de l’île, où ils devaient embarquer.

La Croix-Rouge italienne (CRI) a déclaré vendredi matin que 700 transferts avaient déjà eu lieu et que 2.500 autres personnes devraient quitter l’île dans le courant de la journée. Dans le même temps, des migrants continuaient d’arriver sur l’île, par leurs propres moyens ou secourus par les garde-côtes, a constaté un photographe de l’AFP.

« Les migrants continuent d’arriver, mais nous les gérons », a assuré vendredi matin aux abords du centre Francesca Basile, responsable des migrations à la CRI.

Faute de place dans le centre d’accueil, des centaines de personnes, dont des enfants en très bas-âge, ont dû dormir dehors, dans la rue, bénéficiant parfois de la générosité des habitants qui leur apportent de l’eau et de la nourriture.

Un jeune Gambien nommé Omar, est assis à l’ombre alors qu’il attend un bus. « Ici, ce n’est pas facile », soupire-t-il.

« Nous sommes tellement nombreux ici (…), même manger est un problème », explique-t-il en disant vouloir rejoindre son frère aux Pays-Bas après six mois d’un périple dangereux à travers le Sahel.

Près de 126.000 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l’année, contre 65.500 au cours de la même période l’année dernière.

Les chiffres n’ont toutefois pas encore dépassé ceux de 2016, lorsque plus de 181.000 personnes, dont beaucoup de Syriens fuyant la guerre, étaient arrivées en Italie.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.