Arrivée au Royaume-Uni d’un premier méthanier chargé de GNL russe

Le navire, baptisé Christophe de Margerie en raison de l’implication du feu PDG de Total dans le projet Yamal, a accosté vers 19H20 GMT, a indiqué à l’AFP une porte-parole de National Grid.

L’Ile de Grain, située au sud-est de l’Angleterre non loin de Londres et à l’embouchure de la Tamise, dispose d’un terminal qui permet en théorie l’acheminement du gaz sur le territoire britannique.

La porte-parole de National Grid a cependant précisé à l’AFP que le gaz livré ne devrait pas être acheminé dans le réseau britannique mais être vendu et transporté vers une autre destination.

Parti du port de Sabetta en Sibérie arctique, le méthanier était arrivé en Angleterre mercredi dans le port de Harwich avant de faire route vers sa destination finale, selon le site spécialisée MarineTraffic. Il devrait rester amarré sur l’île de Grain jusqu’à 18H00 GMT vendredi.

Cette première cargaison chargée via le projet Yamal a été évaluée à 170.000 mètres cubes et achetée par Petronas LNG UK, filiale britannique du groupe malaisien Petronas.

Le départ du méthanier brise-glace a eu lieu début décembre lors de l’inauguration par le président russe Vladimir Poutine du projet hors norme Yamal dans une région isolée à 600 kilomètres au nord du cercle polaire.

Le projet gazier, chiffré à 27 milliards de dollars, est aux mains d’un consortium international mené par le groupe privé russe Novatek et auquel participe le français Total.

La Russie est actuellement le premier exportateur au monde de gaz et est en passe de dépasser le Qatar pour le seul GNL.

jbo/oaa/ggy

TOTAL

NATIONAL GRID

NOVATEK

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE