Coronavirus: coup d’envoi de la campagne de vaccination à l’île Maurice

La campagne a débuté à l’hôpital Victoria, un établissement situé dans la ville de Quatre-Bornes, au centre de l’île. Maurice compte 1,3 million d’habitants et a recensé officiellement 568 cas depuis le début de la pandémie, pour 10 décès.

La première personne à se faire vacciner était un médecin en poste dans cet hôpital, converti en centre d’accueil pour les patients atteints du Covid-19. Une centaine de membres de son personnel médical doivent être vaccinés mardi.

Selon le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, la campagne visera dans un premier temps tout le personnel médical dédié au traitement du Covid-19 ainsi que celui affecté à l’aéroport pour l’accueil de passagers. Ces derniers doivent subir un test obligatoire, avant de rejoindre pour 14 jours des centres de quarantaine.

Le démarrage de la campagne s’appuie sur un don de 100.000 doses de vaccins du gouvernement indien. Il s’agit du vaccin développé par l’université d’Oxford-AstraZeneca fabriqué en Inde, aussi connu localement sous le nom de Covishield.

Les doses ont été symboliquement remises vendredi, lors d’une cérémonie officielle, par la haute commissaire de l’Inde à Maurice, Nandini Singla, au Premier ministre Pravind Kumar Jugnauth.

A cette occasion, M. Jugnauth a annoncé que le pays prévoit de vacciner 60% de sa population en 2021, dans le but notamment de soutenir une reprise de l’activité économique, notamment touristique, dans cette île habituellement prisée des voyageurs pour ses plages et ses paysages.

“La campagne de vaccination permettra à Maurice de revoir les conditions d’entrée des passagers à Maurice et de permettre au secteur touristique qui a été le secteur économique le plus affecté par la pandémie Covid-19 de redémarrer”, a-t-il dit.

Quelque 200.000 doses supplémentaires doivent arriver d’Inde d’ici fin mars, a pour sa part annoncé le ministre des Affaires étrangères, Nandkumar Bodha.

Il a également déclaré que l’île Maurice a acheté 240.000 doses de vaccins par le biais du système Covax, une initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de partenaires privés pour un accès équitable aux vaccins.