Enquête sur des bizutages sexuels dans la Marine australienne

La marine n’a pas confirmé la nature de l’enquête, mais a indiqué qu’elle concernait l’équipage de la frégate HMAS Ballarat, actuellement déployée sur des opérations de protection des frontières.

« Des allégations comme celles-ci sont graves et il est essentiel que l’enquête suive correctement son cours. Pour le moment, je ne souhaite pas spéculer », a déclaré dans un communiqué le vice-amiral Ray Griggs, commandant de la Marine.

« Nous avons traité rapidement ces accusations et je répète que ce genre de comportement inapproprié n’est pas compatible avec nos valeurs et n’est pas toléré dans la Marine. »

Cette affaire, qui intervient après une série de scandales sexuels au sein de l’armée australienne, a été signalée lundi par un marin, avant de remonter aux oreilles de la hiérarchie, qui a décidé d’enquêter.

Une ex-femme de marin avait en effet déclaré à la télévision Channel 10 que l’équipage de la frégate était de longue date inquiète d’étranges bizutages avec des stylos ou des bouteilles, visant les jeunes recrues, notamment le jour de leur anniversaire.

« Ils étaient pris à partie, déshabillés et on leur introduisait des choses dans les fesses », a déclaré cette femme, uniquement identifiée sous le prénom de « Bridget ».

Selon le Sydney’s Daily Telegraph, des bananes et des carottes étaient également utilisées.

La marine a indiqué que compte tenu de la position actuelle du HMAS Ballarat, en mission au large de l’Indonésie, les enquêteurs de l’armée ne pourraient se rendre à bord avant plusieurs jours.

L’armée est sous la pression de l’opinion après une série de scandales. En 2011, un jeune militaire avait retransmis par Skype à des copains installés dans une chambre voisine, ses ébats avec une collègue, à son insu.

Un rapport indépendant avait en outre mis au jour 24 accusations de viol circonstanciées au sein de l’armée, qui n’ont jamais fait l’objet du moindre procès, ainsi que plus de 1.000 plaintes pour abus de nature sexuelle ou autre à partir des années 1950 jusqu’à nos jours, impliquant à la fois des hommes et des femmes.

Ce document avait également fait état de rites initiatiques brutaux, tout en décrivant la culture de dissimulation, l’incapacité à punir les fautifs et l’hostilité envers les plaignants, qui règne au sein de l’armée.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.