Grèce: signature de l’accord de cession du port de Thessalonique

“La valeur totale de l’accord s’élève à 1,1 milliard d’euros et comprend des investissements obligatoires de 180 millions d’euros au cours des sept prochaines années, d’autres investissements d’ici à la fin de la cession en 2051 et des recettes de l’Etat attendues de cette transaction”, a indiqué Taiped dans un communiqué.

L’accord a été signé par le président du Taiped Aris Xenofos et les représentants du consortium, qui regroupe le fonds allemand Deutsche Invest Equity Partners, le groupe grec Belterra Investments et l’alliance Terminal Link SAS entre le français CMA CGM et le groupe public chinois China Merchants Holdings International.

Etaient présents lors de la signature le ministre grec de la Marine marchande, Panayiotis Kouroublis, les secrétaires d’Etat grec de l’Economie et de la Marine marchande, l’ambassadeur de France en Grèce, Christophe Chantepy, et le directeur du secteur économique de l’ambassade d’Allemagne en Grèce, Martin Schurig.

L’accord doit encore être approuvé par la commission de la concurrence grecque et par le Parlement d’ici la fin du premier trimestre 2018, selon Taiped.

L’adjudication de la cession du port de Thessalonique à ce consortium avait eu lieu en avril dernier, ses concurrents le géant portuaire de Dubaï, DP World Group, et la société philippine ICTSI avaient alors été évincés.

Ayant bénéficié de trois prêts internationaux depuis l’éclatement de la crise de la dette en 2010, la Grèce s’est engagée auprès de ses créanciers, UE et FMI, à privatiser une série de biens publics.

En mars, le Taiped, chargé des privatisations, avait conclu la cession pour quarante ans des quatorze aéroports régionaux à l’opérateur aéroportuaire allemand Fraport au prix de 1,2 milliard d’euros.

Le pays avait aussi conclu en 2016 la privatisation de 67% du port du Pirée, adjugé au géant chinois du transport maritime Cosco pour un montant de 368,5 millions d’euros.

hec/az

DP WORLD

SAS

FRAPORT AG – FRANKFURT AIRPORT SERVICES WORLDWIDE

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE