Huîtres d’Arcachon: ventes en baisse de 50%, la filière espère une « relance »

Bordeaux, 27 mars 2024 (AFP) – Les ventes d’huîtres du Bassin d’Arcachon, réautorisées en janvier après des intoxications pendant les fêtes, ont chuté de 50% depuis deux mois, selon le comité régional conchylicole, qui espère les indemnisations promises mais vise surtout une « relance » de la consommation.

« C’est moins 50% en moyenne » depuis le 19 janvier, comparé à la même période de l’an dernier, a déclaré mercredi à l’AFP Olivier Laban, président du Comité régional de la conchyliculture Arcachon Aquitaine (CRCAA).

« Evidemment, ceux qui ont été malades réfléchissent à deux fois » avant de consommer à nouveau, a-t-il déploré, tout en pointant d’autres causes à cette « crise »: « Il y a une contraction de l’économie, une météo déplorable, un marasme assez général. »

Plusieurs arrêtés d’interdiction avaient été pris fin décembre sur le littoral français après des cas d’intoxications massives liés à des coquillages contaminés au norovirus, en particulier autour d’Arcachon, où sont produites environ 8.000 tonnes d’huîtres par an (près de 10% de la production nationale).

Les ostréiculteurs arcachonnais ont chiffré à environ 5 millions d’euros la marge brute perdue.

Des chiffres affinés doivent être transmis la semaine prochaine aux services de l’État pour préciser les besoins en indemnisation mais les modalités de l’aide restent « à construire » d’un point de vue administratif, a expliqué M. Laban, qui ne s’attend pas aux premiers versements « avant septembre ou octobre ».

« La meilleure des aides, ce sera une bonne relance, que la nature nous offre un joli printemps et un été favorable à la pousse, à la croissance des huîtres, et que ça reparte », a-t-il dit.

Le CRCAA a d’ailleurs prévu une campagne de communication baptisée « On ouvre », avec le soutien de la région Nouvelle-Aquitaine, pour lancer la nouvelle saison le 6 avril autour du Bassin, avec des dégustations, des bandas et une « ambiance de féria ».

Sur le plan judiciaire, le CRCAA a confirmé qu’il comptait déposer « dans les prochains jours » un référé expertise auprès du tribunal administratif de Bordeaux, afin de déterminer les responsabilités dans la pollution des eaux du Bassin d’Arcachon.

Après plusieurs plaintes, le parquet de Bordeaux a ouvert une enquête pénale début janvier, notamment pour « écocide ».

Dans le cadre d’une procédure de référé environnemental qui doit être jugée cette semaine, le ministère public a demandé une astreinte de 5.000 euros par jour si des mesures ne sont pas adoptées pour améliorer le réseau d’assainissement du Bassin.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.