Iran: l’enquête sur le pétrolier britannique « dépendra de l’équipage »

« L’enquête […] dépend de la coopération des membres d’équipages du vaisseau et aussi de notre accès aux preuves nécessaires pour examiner l’affaire », a déclaré Allah-Morad Afifipour, directeur général de l’Autorité portuaire et maritime de la province de Hormozgan (sud), dans un entretien accordé à Press TV, la chaîne d’information en anglais de la télévision d’Etat iranienne.

Les 23 membres d’équipage sont à bord et « sont en bonne santé », a-t-il précisé. Dix-huit dont le capitaine, sont de nationalité indienne et cinq autres de nationalité philippine, lettone ou russe.

Propriété d’un armateur suédois, le pétrolier Stena Impero, battant pavillon britannique, a été arraisonné vendredi dans le détroit d’Ormuz par les Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique de la République islamique.

Selon les autorités iraniennes, le navire a été saisi pour « non respect du code maritime international ».

Cité par l’agence de presse iranienne Fars, M. Afifipour, avait précédemment indiqué que le Stena Impero était « entré en collision avec un bateau de pêche » qui avait « contacté le pétrolier mais n'[avait] pas reçu de réponse ».

Selon lui, le bateau de pêche a alors informé l’Autorité portuaire de Hormozgan, qui a ouvert une enquête sur les « causes » de l’accident conformément « au droit international ».

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.