Japon: arrestation en direct d’un violeur traqué par 4.000 hommes et 900 voitures

Yuta Sugimoto, 20 ans, soupçonné d’avoir participé au viol collectif d’une femme à Kawasaki, ville limitrophe de Tokyo, le 2 janvier dernier, avait faussé compagnie à des agents qui l’amenaient au bureau du procureur.

La police avait immédiatement engagé une massive chasse à l’homme, qui a abouti jeudi: le fuyard a été arrêté à la mi-journée dans un jardin public de la ville de Yokohama, à côté de Kawasaki.

Une bonne vingtaine de policiers l’ont encerclé tandis que la scène de traque était filmée depuis un hélicoptère par la chaîne de télévision NHK.

Il a ensuite été emmené dans un véhicule de patrouille immatriculé « 007 » qui a été recouvert d’une bâche bleue et est resté immobile sur place pendant plusieurs dizaines de minutes.

La démesure du dispositif peut s’expliquer par le fait que les crimes violents restent assez rares au Japon, où le taux de criminalité est l’un des plus bas au monde.

Tout événement de cette nature tend en outre à effrayer les foules qui veulent que la police agisse vite.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.