La Polynésie française établit un record de fréquentation touristique

Papeete, 27 fév 2024 (AFP) – La Polynésie française a établi un record de fréquentation avec 262.000 touristes en 2023, à quelques mois de l’accueil à Tahiti de l’épreuve de surf des Jeux olympiques, selon un rapport de l’Institut de la Statistique local (ISPF).

La collectivité d’outre-mer, très affectée par la pandémie de Covid-19 entre 2020 et 2022, dépasse les chiffres pré-crise et le précédent record de 2019, qui s’établissait à 236.642 touristes.

La progression est encore plus marquée en fin d’année: elle a connu un bond de 23% en décembre par rapport à 2019. Un tourisme haut-de-gamme, venu majoritairement d’Amérique du Nord et de France.

Si l’on y ajoute les 43.887 excursionnistes, venus à bord de 63 bateaux de croisières, le nombre de visiteurs atteint 305.700 personnes en 2023.

Le tourisme est le moteur de l’économie de la Polynésie française, dont le président Moetai Brotherson estime qu’elle pourrait recevoir 600.000 visiteurs par an.

Pour atteindre cet objectif, il faudra construire, car les hôtels sont pleins. Mais aussi diversifier l’offre, car une majorité de touristes séjournent dans des îles renommées comme Bora Bora ou Moorea, alors que les cinq archipels de Polynésie française en comptent 118. Chacune dispose d’atouts, comme une faune marine exceptionnelle aux Tuamotu, ou des vallées sauvages aux Marquises.

Les compétitions de surf des JO-2024, qui auront lieu dans le lagon de Teahupo’o à Tahiti fin juillet, devraient contribuer à la notoriété de la Polynésie française et au développement d’un tourisme axé sur ce sport de glisse et la nature.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.