Le porte-avions français Charles de Gaulle fait escale à Abou Dhabi

« Le groupe aéronaval effectue une mission de trois mois dans l’Océan indien dont l’objectif est de contribuer à la sécurité maritime dans cette région d’intérêt stratégique pour la France », a déclaré à l’AFP le commandant du groupe aéronaval lors d’une visite organisée à l’intention de la presse.

Cette mission a également pour but de « mener des exercices avec un certain nombre de partenaires de la région de manière à développer (…) notre capacité d’opérer ensemble pour lutter contre les menaces », a ajouté l’officier, citant en particulier « la piraterie et le terrorisme ».

Après avoir notamment mené des exercices avec les forces armées saoudiennes, le Charles de Gaulle doit prendre part à l’exercice « Big Fox » avec l’armée des Emirats arabes unis fin janvier.

Le groupe aéronaval accompagnant le Charles de Gaulle, plus gros navire militaire européen, est composé entre autres de la frégate de défense aérienne Forbin, de la frégate anti-sous-marine Jean-de-Vienne et du pétrolier ravitailleur Meuse.

Les Emirats et la France sont liés par un accord de défense et Paris a établi en 2009 aux Emirats sa seule base militaire hors d’Afrique.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.