Londres alloue 1,6 milliard de livres à un consortium pour bâtir trois navires pour sa Marine

Londres, 16 nov 2022 (AFP) – Londres a alloué 1,6 milliard de livres (1,82 milliard d’euros) à un consortium pour la construction de trois navires pour sa Marine, à l’heure où le gouvernement britannique veut renforcer ses infrastructures militaires dans la foulée de l’invasion russe en Ukraine.

Cette annonce du ministère de la Défense intervient après que le gouvernement britannique a fait savoir mardi qu’il allait dédier 4,2 milliards de livres pour 5 frégates supplémentaires qui seront bâties par le géant de la défense BAE Systems.

Le consortium comprend les britanniques BMT et Harland & Wolff et l’espagnol Navantia, désignés comme les prestataires préférentiels. L’assemblage des navires sera achevé au chantier naval de Belfast de Harland & Wolff.

Le contrat devrait générer 1.200 nouveaux emplois sur les chantiers navals britanniques et des centaines d’autres dans la chaîne d’approvisionnement, fait valoir un communiqué.

Le Premier ministre britannique Rishi Sunak avait déclaré mardi que le Royaume-Uni et ses alliés renforçaient leurs capacités militaires « face à la menace russe croissante ».

rfj/ved/ode/spi

BAE SYSTEMS

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.