Manche : 159 migrants secourus au large du littoral entre Dunkerque et Boulogne-sur-Mer

Lille, 1 avr 2021 (AFP) – Huit embarcations transportant au total 159 migrants, dont 10 enfants et une femme enceinte, qui tentaient de gagner les côtes britanniques, ont été secourues jeudi au large du littoral entre Boulogne-sur-Mer et Dunkerque, a annoncé la préfecture maritime.

Pilotées par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS), les opérations ont d’abord permis de secourir 26 naufragés — dont quatre enfants– parmi lesquels plusieurs semblant en état d’hypothermie, pris en charge à leur débarquement à Dunkerque.

Par beau temps, les opérations se sont ensuite enchainées: une vedette récupère quatre naufragés, puis deux canots engagés par le CROSS recueillent 23 et 32 migrants.

Un troisième canot est dépêché pour secourir 18 naufragés, dont certains semblant en hypothermie, signalés en difficulté par un navire de pêche dans le détroit du Pas-de-Calais. Entretemps, le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage de la marine nationale, Abeille Languedoc, récupère d’abord trois, puis 41 naufragés, ramenés à Boulogne-sur-Mer.

Le navire de commerce Orient Angel informe ensuite le CROSS qu’il a pris en charge 12 naufragés, qui restaient à bord sains et saufs dans la soirée, la météo sur zone ne permettant pas leur transbordement dans l’immédiat.

Depuis fin 2018, ces traversées illégales de la Manche par des migrants cherchant à gagner le Royaume-Uni se multiplient malgré les mises en garde répétées des autorités soulignant le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la faible température de l’eau.

En 2020, plus de 9.500 traversées ou tentatives de traversée de ce type ont été recensées, soit quatre fois plus qu’en 2019, selon un bilan de la préfecture maritime. Six personnes y ont trouvé la mort et trois ont disparu, après quatre morts en 2019.