Maroc: neuf employés d’une compagnie de transport condamnés pour corruption

Les prévenus étaient soupçonnés de « malversations » dans la vente de billets.

Le verdict intervient quelques jours après que l’ONG Transparency International a exhorté le Maroc à lutter contre la corruption, qui reste à un niveau élevé dans le royaume, selon une enquête.

Le secteur du transport maritime, et en particulier le nouveau port Tanger-Med, un fleuron de l’économie marocaine, avait aussi été touché en juin par une autre affaire de « mauvaise gestion ».

Six responsables, dont Taoufik Ibrahimi, ancien patron de la compagnie de transport maritime Comarit-Comanav aujourd’hui en faillite, avaient été arrêtés pour des actes illégaux portant « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ».

Ils sont détenus à la prison civile de Salé, près de Rabat, dans l’attente de leur procès.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.