Maroc: neuf employés d’une compagnie de transport condamnés pour corruption

Les prévenus étaient soupçonnés de “malversations” dans la vente de billets.

Le verdict intervient quelques jours après que l’ONG Transparency International a exhorté le Maroc à lutter contre la corruption, qui reste à un niveau élevé dans le royaume, selon une enquête.

Le secteur du transport maritime, et en particulier le nouveau port Tanger-Med, un fleuron de l’économie marocaine, avait aussi été touché en juin par une autre affaire de “mauvaise gestion”.

Six responsables, dont Taoufik Ibrahimi, ancien patron de la compagnie de transport maritime Comarit-Comanav aujourd’hui en faillite, avaient été arrêtés pour des actes illégaux portant “atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat”.

Ils sont détenus à la prison civile de Salé, près de Rabat, dans l’attente de leur procès.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE