Record d’activité pour le tourisme fluvial sur le bassin rhénan en 2023

Strasbourg, 13 mars 2024 (AFP) – Le tourisme fluvial a enregistré en 2023 un record d’activité pour les paquebots sur le Rhin, avec près de 400.000 passagers, « un niveau jamais atteint auparavant qui s’explique par une offre en constante augmentation », a annoncé mercredi Voies navigables de France (VNF).

« Sur le réseau grand gabarit, les paquebots fluviaux connaissent un record historique d’activité en 2023 », avec près de 400.000 passagers pour 2.981 navires, note le gestionnaire du réseau fluvial national dans un communiqué. Cela constitue par exemple une augmentation de 20% sur un an aux écluses de Gambsheim (Bas-Rhin), près de Strasbourg.

Les vedettes de tourisme Batorama, qui permettent une visite des canaux de Strasbourg, ont également enregistré « une année exceptionnelle avec une croissance de près de 14% sur le nombre de passagers par rapport à 2022, malgré un mois de décembre contraint par les phénomènes de hautes eaux », indique encore VNF. « Avec un total de 740.348 passagers en 2023, cette activité de bateaux promenade retrouve ainsi les standards d’avant la crise sanitaire du Covid-19 ».

Sur le bassin rhénan, les canaux de la Marne au Rhin et de la Sarre sont également des points d’entrée particulièrement appréciés des plaisanciers allemands et néerlandais pour accéder au réseau fluvial français. Le canal de la Marne au Rhin est ainsi le deuxième plus fréquenté en France, juste après le canal du Midi.

« Avec plus de 7.281 passages de bateaux au plan incliné de Saint-Louis/Arzviller et 4.610 comptabilisés à Saverne en 2023, ces deux spots touristiques majeurs confirment l’attrait pour la navigation de plaisance en France », poursuit VNF.

Cette dernière note également l’augmentation des livraisons par bateaux au coeur des villes, à Strasbourg ou Mulhouse, une solution écologique qui s’est également développée à Paris, Lyon et bientôt à Rouen.

Dans la capitale alsacienne, deux allers-retours par jour ouvré ont ainsi permis 452 voyages de bateaux approvisionnant « au coeur de la ville des commerces, des restaurants, des boulangeries, des particuliers », avec l’appui de vélos à assistance électrique pour les livraisons des derniers mètres. Chaque livraison « évite l’équivalent de 65 véhicules utilitaires légers par rotation de bateau », souligne VNF.

En revanche, le trafic de fret a légèrement baissé sur le bassin rhénan, en raison du « contexte international tendu » et de la sécheresse estivale.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.