Taïwan détecte 36 avions militaires chinois autour de l’île

Taipei, 5 juil 2024 (AFP) – Taïwan a indiqué vendredi avoir détecté 36 avions militaires chinois autour de l’île au cours des dernières 24 heures.

Le ministère de la Défense a déclaré dans un communiqué avoir détecté six navires de guerre et 36 avions militaires chinois dont 35 « ont franchi la ligne médiane du détroit de Taïwan » sur une période de 24 heures jusqu’à 6H00 du matin locales vendredi (22H00 GMT), en référence à la ligne qui coupe en deux ce détroit de 180 kilomètres de large entre l’île et la Chine continentale.

L’institution a ajouté qu’elle avait « surveillé la situation et réagi en conséquence ».

Jeudi, Taïwan a accusé la Chine d’avoir harcelé l’un de ses bateaux de pêche dans les eaux proches des îles de Penghu, au lendemain de la saisie par Pékin d’un navire taïwanais qu’elle accusait de « pêche illégale ».

L’incident s’est produit à 111 kilomètres au nord-ouest de l’archipel de Penghu, situé au centre du détroit séparant la Chine de Taïwan, et survient alors que Taipei a demandé à Pékin de relâcher immédiatement un autre bateau de pêche transportant deux Taïwanais et trois Indonésiens, saisi par les garde-côtes chinois au large de la Chine continentale.

La Chine avait dévoilé mi-juin une série de règles qui autorisent ses garde-côtes à placer en détention sans jugement des étrangers en mer de Chine méridionale, une zone maritime contestée, pour une durée allant jusqu’à soixante jours.

Le bateau, soupçonné de pêche illégale au large de Quanzhou, dans la province chinoise du Fujian (sud-est), a été inspecté et arrêté mardi, selon un porte-parole des garde-côtes chinois.

Le département taïwanais de la pêche a souligné que la zone où l’incident s’est produit était une « zone de pêche traditionnelle » pour les deux parties.

La Chine revendique Taïwan comme une partie de son territoire et a dit ne pas écarter l’usage de la force pour ramener l’île sous son contrôle.

Ces dernières années, elle a renforcé sa pression militaire sur l’île en envoyant presque quotidiennement avions de guerre, drones et navires.

Un drone militaire chinois avait été détecté mardi matin par l’armée taïwanaise dans les îles Matsu, au large de la Chine continentale.

La Chine a organisé des exercices militaires autour de l’île en mai, après l’investiture du président taïwanais Lai Ching-te, que Pékin considère comme un « dangereux séparatiste ».

Selon le ministère de la Défense taïwanais, l’armée chinoise avait envoyé jusqu’à 62 avions militaires en un jour autour de Taïwan.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.