Une attaque houthie endommage un navire commercial en mer Rouge

Dubaï, 13 juin 2024 (AFP) – Les rebelles yéménites Houthis ont revendiqué mercredi soir une attaque en mer Rouge contre un navire commercial de propriété grecque, qui a « provoqué de graves inondations » et des dégâts à bord selon l’armée américaine.

Dans un communiqué, les Houthis ont dit avoir mené une « opération militaire ciblant le navire Tutor en mer Rouge, en utilisant un drone maritime, des drones aériens et des missiles balistiques ».

Plus tôt, la société de sécurité Ambrey et l’agence de sécurité maritime britannique UKMTO avaient indiqué qu’un navire marchand avait lancé un appel de détresse mercredi après avoir été touché en mer Rouge, au large du Yémen.

Un « navire de surface sans pilote » des Houthis a frappé le M/V Tutor, un navire battant pavillon libérien, « de propriété grecque » et qui avait « accosté récemment en Russie », a souligné le Commandement militaire américain pour le Moyen-Orient (Centcom).

Cette frappe a « provoqué de graves inondations et des dommages à la salle des machines », a ajouté le Centcom, disant par ailleurs avoir détruit trois missiles anti-navires et un drone des Houthis au cours des dernières 24 heures.

Le navire a été touché à environ 68 milles nautiques (125 km) au sud-ouest de Hodeida, port tenu par les rebelles dans l’ouest du Yémen, selon Ambrey.

La société a estimé dans un communiqué, sans donner plus de détails, que « le navire correspond au profil des cibles (généralement visées) par les Houthis », qui affirment mener une campagne en « solidarité » avec les Palestiniens de la bande de Gaza.

Le UKMTO a précisé que le navire Tutor, un vraquier battant pavillon du Liberia selon différents sites spécialisés dans le trafic maritime, avait été touché par un engin de « couleur blanche et de cinq à sept mètres de long ».

« Le navire a pris l’eau et n’est plus sous le contrôle de l’équipage », a indiqué l’agence britannique en citant le capitaine du navire.

Elle a ajouté que le navire avait été « touché une seconde fois par un projectile aérien non identifié » et que les autorités militaires apportaient leur aide au bateau.

– Des dizaines de frappes –

Cet incident survient dans un contexte marqué par des attaques à répétition lancées depuis novembre par ces rebelles contre des navires marchands en mer Rouge et dans le golfe d’Aden.

Au pouvoir dans une bonne partie du Yémen en guerre depuis leur prise de la capitale Sanaa en 2014, ces alliés de l’Iran disent agir en « solidarité » avec les Palestiniens de la bande de Gaza, où Israël mène une guerre contre le Hamas après l’attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien le 7 octobre sur le sol israélien.

Depuis novembre, les rebelles yéménites ont lancé plusieurs dizaines de frappes de drones et de missiles contre des navires en mer Rouge et dans le golfe d’Aden, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

Les Houthis disent cibler les embarcations liées à Israël. Dans le cas du Tutor, ce « navire a été ciblé car la compagnie qui en est le propriétaire a violé » l’avertissement des rebelles visant les embarcations « accostant dans les ports » d’Israël.

En réaction aux attaques des Houthis, les Etats-Unis ont mis en place en décembre une force multinationale pour protéger la navigation en mer Rouge et lancé, avec l’aide du Royaume-Uni, des frappes au Yémen contre les rebelles.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.