Vietnam: des militants commémorent une bataille dans les Spratleys

Une vingtaine de militants ont déposé des couronnes de fleurs avec des rubans noirs sur lesquels on pouvait lire “le peuple n’oubliera jamais”.

En 1988, l’armée chinoise avait attaqué Gac Ma, l’une des îles les plus importantes de l’archipel des Spratleys, alors contrôlée par le Vietnam.

Les deux voisins se disputent toujours la souveraineté de l’archipel, ainsi que celle des Paracels, deux ensembles d’îles dont les fonds sont censés être riches en hydrocarbures et qui sont en plein coeur des routes maritimes internationales.

Surveillés par des dizaines d’agents de sécurité en civil, les militants ont joué de la musique patriotique et crié “Hoang Sa (Paracels), Truong Sa (Spratleys), Vietnam! A bas l’invasion chinoise! A bas les expansionnistes de Pékin!”.

“Nous sommes venus ici (…) pour commémorer tous ceux qui sont morts pour leur pays”, a déclaré à l’AFP la militante Bui Thi Minh Hang, déjà détenue par le passé pour sa participation à des manifestations anti-chinoises.

Le mouvement a duré environ 30 minutes. Le gouvernement n’a fait aucune déclaration officielle sur l’anniversaire.

“Nous n’avons pas demandé d’autorisation. Nous avons organisé la cérémonie du fond du coeur car la nation est en danger”, a expliqué le violoniste Ta Tri Hai.

Une quinzaine de manifestations anti-chinoises ont été organisées depuis 2011 à Hanoï et Ho Chi Minh-Ville (sud, ex-Saïgon). Elles ont été d’abord tolérées puis interdites.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE