Euronaval 2022 : Nexter et Thales présentent le nouveau design de la tourelle RAPIDFire

Le groupement momentané d’entreprises (GME) formé par Nexter et Thales expose la tourelle du système RAPIDFire dans sa forme définitive sur le stand Nexter au salon Euronaval.

Ce système téléopéré d’artillerie naval comme terrestre assure aux plateformes qu’il équipe une capacité d’auto-défense rapprochée contre les menaces aériennes et de surface.

Parmi les premiers systèmes produits, le BRF (Bateau Ravitailleur de Forces) Jacques Chevallier sera équipé dès début 2023 pour débuter la phase de qualification en mer. 

Un nouveau système de protection rapprochée

Adapté à la défense sol-air basse couche, et notamment à la lutte anti-drone, le RAPIDFire est l’un des rares systèmes anti-aériens permettant, de manière autonome et automatique, à partir d’une Désignation d’Objectif du Combat Management System, de réaliser l’acquisition, l’identification et la destruction de la menace. Avec une capacité maximale du chargeur correspondant à une trentaine d’interceptions, le système dispose d’une puissance de feu efficace contre les drones et essaims de drones permettant d’éviter l’attrition des missiles de défense surface-air en cas d’attaque saturante. Grâce à la sélection automatique et en temps réel de différents types de munitions, le RAPIDFire est le seul système capable d’adresser l’ensemble des menaces de type jet-skis, mines flottantes, navires, munitions rôdeuses, drones aériens, avions, hélicoptères de combat, ou missiles jusqu’à 4 000 m de distance.

 Le système RAPIDFire est extrêmement précis et permet donc de traiter des menaces sans risque de dégâts collatéraux grâce au couplage de la conduite de tir et de la tourelle.

La munition anti-aérienne A3B étant basée sur une fusée chronométrique, elle permettra une grande efficacité quelle que soit la nature de la cible et elle ne pourra être ni leurrée, ni brouillée, ni déclenchée par le clutter.

Enfin la technologie par le RAPIDFire repose sur le canon 40 CTA et ses munitions déjà adoptés par les armées française, britannique et belge.

Un concentré de technologies de pointe

  • Son architecture compacte et moderne intégrant le canon 40 CTA, les munitions et le système de visée, qui permet une grande précision d’interception, de manière autonome, tout en conservant une tourelle non pénétrante ;
  • Son canon 40 CTA tire toute la gamme de munitions télescopées de 40 mm développée par CTAI dont la future A3B (Anti-Aerial AirBurst) contre les cibles aériennes ;
  • Sa conduite de tir optronique de très haute précision réalisée par Thales, utilisant un viseur multi-spectral avec télémètre laser à haute cadence intégré à la tourelle ;
  • Une capacité « multi-cibles » grâce à des temps de réaction réduits et à la sélection automatique des différents types de munitions.

Une tourelle navale et terrestre

Enfin, le RAPIDFire pourra être adapté sur des plateformes terrestres. En effet, grâce à son ergonomie et sa capacité à tirer en mouvement, ce système peut parfaitement être intégré à un dispositif de Défense Sol-Air fixe ou mobile pour protéger des unités au combat, des bases militaires, des points sensibles à haute valeur ajoutée ou encore des convois logistiques.

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.