Interrogations après la découverte d’une coque retournée au large de Brest

Des recherches ont été entreprises par des moyens aériens”, explique dans un communiqué la préfecture maritime de Brest.
Des survols de la zone sont réalisés le 30 septembre, le 1er octobre et dans la journée du 2 octobre par des avions des douanes. Ils ne permettent pas de relocaliser l’épave.
Après des investigations, le trimaran d’origine danoise, “aurait quitté le port de Brest le 23 septembre avec 3 personnes à son bord” précise la préfecture maritime. Pour sa part, le CROSS-Etel n’a reçu aucun appel de détresse provenant de ce bateau.

Par ailleurs, un voilier qui naviguait au large dans la nuit du 23 au 24 septembre 2012 a indiqué qu’il aurait été témoin d’un tir de fusée de détresse. Mais cette nuit là, les conditions de mer étaient difficiles, ce qui n’a pas permis de localiser précisément le signal lumineux. 
Les recherches ont été suspendues dans la soirée du 2 octobre.

LE FIL INFO DE M&O