Chronique navale du 21 octobre

21 octobre 1639 : bataille des Downs, pendant la guerre de Quatre-Vingts Ans.

Tableau de Reiner Nooms « Avant la bataille de Downs ».

La flotte hollandaise, commandée par l’amiral Maarten Tromp, y remporte une victoire décisive sur les Espagnols, commandés par l’amiral Antonio de Oquendo.

Cette bataille met un terme à la suprématie navale espagnole. Les Hollandais et les Anglais tirent rapidement profit de cette situation pour attaquer et tenter de s’emparer des possessions coloniales ibériques.

Cependant, la bataille des Downs constitue aussi une humiliation pour l’Angleterre : sa neutralité et ses eaux territoriales ont été bafouées devant sa flotte impuissante. Le ressentiment qui en résulte n’est peut-être pas étranger à la dégradation des relations avec les Provinces-Unies et conduit les deux pays à s’affronter militairement une dizaine d’années plus tard.

La France a aussi suivi avec beaucoup d’attention ce combat car elle est en guerre contre l’Espagne depuis 1635. La destruction de cette escadre apportant des renforts aux Pays-Bas espagnols enlève une grosse épine du pied aux troupes françaises qui n’ont pas encore réussi à emporter de succès décisif dans les Flandres. Louis XIII, qui comprend parfaitement l’importance de cette bataille, anoblit Tromp.


21 octobre 1650 : Naissance du corsaire Jean Bart

Il commence à naviguer à quinze ans sous les ordres de Michiel de Ruyter et participe en 1667 au raid hollandais sur la Tamise. Pendant la guerre de Hollande, il est corsaire pour le compte de la France et accumule les prises (plus de cinquante entre 1674 et 1678). Admis dans la Marine royale avec le grade de lieutenant de vaisseau en , il croise en Méditerranée contre les Barbaresques et est promu capitaine de frégate en . En 1689, il est chargé, en compagnie de Claude de Forbin de conduire un convoi de Dunkerque à Brest, il est fait prisonnier par les Anglais, s’évade et revient à Saint-Malo en traversant la Manche à la rame. Promu capitaine de vaisseau en , il met au point une tactique de guerre fondée sur l’utilisation de divisions de frégates rapides et maniables, sorte de « préfiguration des meutes de sous-marins de la Seconde Guerre mondiale ».

En 1690, il commande L’Alcyon à la bataille du cap Béveziers, puis il escorte les convois en mer du Nord après avoir brisé le blocus imposé à Dunkerque. En 1692, il détruit une flottille de 80 navires de pêche hollandais. Son exploit, sans doute le plus célèbre, qui lui vaut des lettres de noblesse, est la reprise sur les Hollandais devant le Texel d’un énorme convoi de cent-dix navires chargés de blé que la France avait acheté à la Norvège (). En , il livre sur le Dogger Bank un violent combat à une escadre hollandaise, détruisant plus de 80 navires, et rentre à Dunkerque en déjouant la surveillance anglaise. Promu chef d’escadre en , il conduit le prince de Conti en Pologne, puis commande la marine à Dunkerque où il meurt le .

Source : WIKIPEDIA

 


21 octobre 1786 : Naissance de Louis Isidore Duperrey, officier de marine, explorateur et cartographe français

Son voyage à bord de la Coquille est quasiment tombé dans l’oubli. Pourtant, ce voyage mérite d’être connu car il est l’un des seuls à n’avoir connu aucune avarie et aucune perte humaine. De plus, la moisson scientifique issue de voyage est considérable. Ce voyage est également le premier à avoir bénéficié des apports de Nicolas Appert en ce qui concerne la conservation des aliments et la lutte contre le scorbut.


21 octobre 1805 : bataille de Trafalgar

Tableau d’Auguste Meyer.

grande bataille navale au cours de laquelle triomphe la flotte britannique d’Horatio Nelson, ce dernier mourant au cours de l’affrontement. Cette bataille marqua durablement la supériorité des Britanniques sur les mers.

Si Nelson y trouve la mort, la victoire des Britanniques est totale, malgré leur infériorité numérique. Les deux tiers des navires franco-espagnols sont détruits et Napoléon, faute d’une flotte suffisamment importante, devra désormais renoncer à tout espoir de conquête du Royaume-Uni.

Cette victoire décisive de la Troisième Coalition, dans le cadre des guerres napoléoniennes, conforte également la suprématie britannique sur les mers, qui devient incontestée plus d’un siècle durant. Le 21 octobre est célébré dans tout l’Empire britannique sous le nom de Trafalgar Day pendant le XIXsiècle et au début du XXe siècle, avant que cette fête ne tombe dans l’oubli.

Horatio Nelson

21 octobre 1891 : Naissance d’Éric de Bisschop,  navigateur français célèbre dans les années 1930 et 1950 du fait de ses voyages transocéaniques, notamment ceux de la double pirogue Kaimiloa (1937-38) et des radeaux Tahiti-Nui (1956-1958).

Il a passé la plus grande partie de sa vie dans l’océan Pacifique, notamment à Honolulu (1935-37 et 1941-47) et en Polynésie française (1947-1956) et a mené des travaux de recherche sur cet océan ainsi que sur l’histoire et les caractéristiques ethniques de ses populations, surtout celles de Polynésie.

Il est mort dans un naufrage en voulant démontrer que dans l’Antiquité les Polynésiens étaient capables de faire des voyages de circumnavigation sur des radeaux à voile.

Avec Joshua Slocum et Alain Gerbault, Éric de Bisschop fait partie du groupe des premiers navigateurs sur petit voilier de la première moitié du XXe siècle.


21 octobre 1899 : lancement du sous-marin le Narval (Cherbourg). 

Submersible français de 117 tonnes conçu par l’ingénieur du génie maritime Laubeuf. Propulsé par une machine à vapeur de 250 chevaux, il est doté d’un moteur électrique alimenté par des accumulateurs rechargeables en surface ce qui lui donne une certaine autonomie en plongée. C’est une première mondiale.

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.