La Voix des océans

HISTOIRE & PATRIMOINE - Page 5

Chronique navale du 15 juillet

15 juillet 1815 : reddition de Napoléon Bonaparte, à bord du HMS Bellerophon (navire de ligne de 3e rang de 74 canons, lancé en 1786). Napoléon embarque à l'aube du 15 juillet à bord du brick Épervier et se dirige vers le Bellerophon, tandis que le Superb d'Henry Hotham est en approche. Craignant que le brick ne puissent pas atteindre le Bellerophon avant l'arrivée du Superb et qu'Hotham prenne en main la situation et les honneurs, Maitland envoie une embarcation réceptionner l'ancien empereur et le transférer à bord du navire. Vers 6 h 30, le général Henri Gatien Bertrand monte à bord du Bellerophon, suivi par Napoléon. Sous la garde des Royal Marines, Napoléon retire son chapeau et annonce « Je viens me mettre sous la protection de votre prince et de vos lois » et Maitland s'incline en réponse. Avec la reddition de l'ancien empereur à bord d'un navire de guerre britannique, les guerres napoléoniennes sont terminées. Pour l'historien de marine David Cordingly, ce moment est «  du Bellerophon six semaines après la bataille de Waterloo, Napoléon , pris au piège à Rochefort, se rend au capitaine du navire qui...

Chronique navale du 12 juillet

12 juillet 1918 : naufrage du cuirassé japonais Kawachi. Pendant la Première Guerre mondiale, il bombarde les fortifications allemandes à Tsingtao pendant la bataille de Tsingtao en 1914. Comme son sister-ship Settsu, ce sera son seul déploiement durant la Grande guerre. Il coula accidentellement en 1918 après une explosion dans sa sainte-barbe, entraînant la perte de plus de 600 officiers et membres d'équipage. Rayé de la liste de la marine le 21 septembre 1918, l'épave a été partiellement démantelée, bien que la majeure partie de sa coque ait été abandonnée sur place pour servir de récif artificiel.   12 juillet 1855  : Mort de l'amiral russe Pavel Nakhimov Il est un des amiraux les plus célèbres de l'histoire navale russe. Il est connu pour avoir commandé les forces navales et terrestres lors du siège de Sébastopol, pendant la guerre de Crimée.

Chronique navale du 10 juillet

10 juillet 1592 : victoire navale de l’amiral coréen Yi Sun-sin à An Golp’o sur la flotte japonaise. 21 atake japonais sont surpris et envoyés par le fond. Parmi ces navires, figure le Nihon-Maru, navire amiral de la flotte japonaise. Ayant sauvé deux fois son pays en mettant ses qualités de courage, de compétence technique, de droiture, de hauteur de vue et de culture raffinée au service d’un patriotisme sans faille, Yi Sun-sin est considéré en Corée comme un héros national. Craignant une agression japonaise, l’amiral Yi fait réparer et améliorer les 24 navires présents dans l’escadre du sud-ouest. Il fait notamment faire des essais sur l’artillerie. Il entreprend un programme de réparation des fortifications des arsenaux, intensifie l’entraînement et prépare un navire d’un nouveau type, le bateau-tortue (Kòbuk-Sòn) ; premier cuirassé de haute-mer de l’histoire navale, deux siècles et demi avant la « Gloire », lancée en 1859 à Toulon.     10 juillet 1690 : bataille du cap Béveziers. En Manche, du côté anglais, Tourville bat Torrington, commandant une flotte anglo-hollandaise durant la guerre de la Ligue d’Augsbourg. Cette bataille est...

Chronique navale du 9 juillet

9 juillet 1706 : Mort à La Havane de Pierre Le Moyne d'Iberville  navigateur, commerçant, militaire, corsaire et explorateur français, à l'époque de la colonisation française des Amériques. Il est le premier Canadien de naissance à porter la croix de l’Ordre de Saint-Louis. Homme d'exploits, il est connu pour avoir lutté efficacement contre l'armée anglaise durant une grande partie de sa vie, détruisant plusieurs établissements ennemis, en plus d'avoir fondé des forts et exploré l'Amérique. Dans la mémoire collective, il est resté comme le plus grand héros de la Nouvelle-France. Il est le fondateur de la colonie de la Louisiane et des villes de Biloxi et de Mobile. 9-10 juillet 1790 : Bataille de Svensksund qui s'est déroulée dans le golfe de Finlande, entre les îles de Kotkansaari, de Mussalo et de Kuutsalo de la ville actuelle de Kotka, au cours de la guerre russo-suédoise de 1788-1790. La flotte suédoise y infligea à son homologue russe une grave défaite qui conduisit à la fin des hostilités. C'est la plus importante bataille navale à avoir eu lieu dans la mer Baltique, avec plus de 300 navires et de 30 000 hommes engagés dans le combat,...

Chronique navale du 7 juillet

 7 juillet 1932 : naufrage du Prométhée (au large de Cherbourg). Le nouveau sous-marin de 1500 tonnes coule par 75 mètres de fond alors qu’il est en essais avec son équipage et des équipes techniques de l’arsenal et du Creusot. 7 survivants sur les 69 hommes à bord. L’accident est dû à un fonctionnement intempestif des purges. Photo ci-dessus : Le Prométhée dans l'Arsenal Maritime de Cherbourg 7 juillet 1979 : lancement du SNA Rubis (Cherbourg). Premier des six sous-marins nucléaires d’attaque construits par DCNS (aujourd'hui NAVAL GROUP). Il a participé à la guerre du Golfe (1991), aux opérations Trident (1999) et Héraclès (2002) en protection du groupe aéronaval. Le programme Barracuda permettra le renouvellement des SNA actuels (type Rubis), lorsqu’ils auront atteint 35 ans de navigation. Il engage les forces sous-marines pour les cinquante années à venir. Livraison des six sous-marins entre 2017 et 2028.

Chronique navale du 6 juillet

6 juillet 1746 : Bataille navale de Négapatam (océan Indien) lors de la guerre de Succession d'Autriche (1740-1748). La France et l'Angleterre s'y disputent le contrôle des eaux de la côte de Coromandel où se trouvent deux de leurs principaux comptoirs, Pondichéry et Madras. Le combat est indécis, mais se transforme en victoire française avec la retraite de l'escadre d'Edward Peyton. Son adversaire, La Bourdonnais, peut ainsi en profiter pour débarquer ses renforts et s'emparer du comptoir rival de Madras, offrant ainsi la victoire à la France en Inde pour quelques années. 6 juillet 1779 : Bataille navale de la Grenade lors de la guerre d'indépendance des États-Unis. Elle oppose une escadre de la Royal Navy britannique commandée par John Byron aux forces de la Marine française sous les ordres de Charles Henri d'Estaing. C'est la deuxième grande bataille opposant la France et la Grande-Bretagne après le combat d'Ouessant au large de Brest en 1778. Elle intervient alors que le conflit, entré dans la deuxième année de l'engagement français, reste très indécis. La bataille, conduite sur le schéma tactique de la ligne de file par des escadres de forces quasi équivalentes, débouche...

Chronique navale du 5 juillet

5 juillet 1770 : Bataille navale de Tchesmé Affrontement entre les flottes de la Russie de Catherine II et de l'Empire ottoman lors de la guerre russo-turque de 1768-1774. Elle se déroula lors de l'épisode dit de la révolution d'Orloff dans le chenal entre l'île de Chios et la ville d'Asie mineure de Tchesmé. La flotte ottomane avait évité la flotte russe tout le printemps 1770. Le capoudan-pacha espérait que la contre-attaque terrestre affamerait les troupes russes qui privées de ressources et de vivres seraient vaincues sans combat. Après avoir mouillé à Nauplie, la flotte s'était réfugiée à Chios. Rejointe par la flotte russe, elle ne put refuser plus longtemps l'affrontement. Le capoudan-pacha plaça sa flotte en croissant le long du rivage et gagna la terre ferme. Il laissa le navire amiral, la Capoudana à son second Hassan-Bey. Au bout de quatre heures de combat, la capoudana était abordée par le navire amiral russe. Le combat se déroula au corps à corps jusqu'à ce que la capoudana explosât, faisant couler en même temps les deux navires. Les navires ottomans survivants se réfugièrent dans la baie de Tchesmé. Ils y furent...

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)