La Voix des océans

HISTOIRE & PATRIMOINE - Page 7

HISTOIRE – Chronique navale du 16 juin

16 juin 1940 : Le sous-marin britannique HMS Grampus est coulé en Méditerranée, au large d'Augusta en Italie, par le torpilleur italien Circe, accompagné des Calliope, Clio et Polluce. Certaines sources donnent la date du 24 juin 1940 pour cette action Le HMS Grampus a été construit à l’arsenal de Chatham Dockyard et lancé le 25 février 1936. Il a servi durant la Seconde Guerre mondiale au large de la Chine, avant de passer en mer Méditerranée. --- Peinture de Michel Guyot

Histoire : Chronique navale du 15 juin

15 juin 2008 : Mort de Lucien Laubier, biologiste, océanographe et universitaire français. Professeur émérite à l'université de la Méditerranée à Marseille et directeur de l'Institut océanographique de Paris de 2001 à 2006, il a été membre du Conseil supérieur de la recherche et de la technologie où il a notamment coanimé, au cours de ses deux mandats, la Commission Europe entre 1992 et 1996. Durant sa carrière il effectua de nombreuses campagnes à bord de différents navires océanographiques français et étrangers ainsi que des plongées profondes à bord du bathyscaphe Archimède et des sous-marins habités Cyana et Nautile. Son œuvre scientifique a porté en particulier sur la taxinomie des annélides polychètes. Il a été le descripteur de nombreuses espèces, nouvelles pour la science. Il est l'auteur de plus de 350 articles scientifiques et de plusieurs livres, dont le dernier Ténèbres océanes parut en 2008. Il était l’un des spécialistes mondiaux de l’étude des environnements hydrothermaux. https://youtu.be/zbXCG0jyp8M

HISTOIRE : Chronique navale du 14 juin

14 juin 1940 : Opération Vado de la Marine nationale française visant à bombarder les ports italiens de Gênes et de Savone La flotte française commandée par l'amiral Duplat appareille du port de Toulon dans la nuit du 13 au 14 juin 1940. À 4 h 30 du matin, les navires commencent à pilonner les ports italiens, sans réponse de leur part au début de l'engagement. Durant l'opération, seul l’Albatros, un contre-torpilleur, est touché par l'obus d'une batterie côtière italienne, 12 marins sont tués. L’Algérie et l’Aigle (contre-torpilleur) sont également pris à partie par des vedettes lance-torpilles (appartenant à la 13e flottille) et par des batteries italiennes. Aux environs de midi, les navires français rentrent finalement au port de Toulon. L'escadre française provoqua des dégâts mineurs aux ports italiens, mais cette opération souligne surtout la faiblesse de la défense des côtes italiennes. En février 1941, la ville de Gênes sera à nouveau bombardée (l'opération Grog) par la Force H de la Royal Navy britannique, qui sera un véritable succès. Jacques-Yves Cousteau était alors officier canonnier à bord du Dupleix. Ordre de bataille côté français : 4...

HISTOIRE : Chronique navale du 13 juin

13 juin 1665 (3 juin selon le calendrier Julien) : Bataille navale de Lowestoft pendant la deuxième guerre anglo-néerlandaise. La flotte néerlandaise, composée d'une centaine de navires, commandée par le lieutenant-amiral Jacob van Wassenaer Obdam attaque la flotte anglaise, de force équivalente, commandée par James Stuart, duc d'York quarante milles à l'est du port de Lowestoft, dans le Suffolk, en Angleterre. La bataille se termine par ce qui est considéré comme la pire défaite navale de l'histoire des Pays-Bas. Les Anglais, qui n'ont perdu qu'un seul navire : le Great Charity, capturent neuf navires néerlandais : le Hilversum, le Delft, le Zeelandia, le Wapen van Edam, le Jonge Prins, le Nagelboom, le Carolus Quintus, le Mars et Geldersche Ruyter. Tandis que le vice-amiral Lawson a été mortellement blessé, ils déplorent également la mort du contre-amiral Sampson. Huit navires néerlandais ont coulé, dont six dans seulement deux incidents distincts : alors que le Tergoes s'est emmêlé avec le Maarseveen et le Swanenburg, un brûlot incendie les trois navires. Pareil incident se reproduit quand le Koevorden s'emmêle avec le Stad Utrecht et le Prinse Maurits. Après avoir esquivé les attaques du HMS Charles du Mary, du Royal Oak, de l'Essex et du Royal Katherine, le navire marchand Orange, finalement incendié par...

HISTOIRE : Chronique navale du 12 juin

12-13 juin 1653 (2-3 juin selon le calendrier Julien alors en usage en Angleterre) : Bataille navale de Gabbard prendant la Première Guerre anglo-néerlandaise. La flotte anglaise était composée de 100 navires divisée en trois escadres. Elles étaient commandées par les amiraux Monck, Deane, Lawson et Penn. La flotte néerlandaise était commandée par le luitenant-admiraal Maarten Tromp et le vice-admiraal Witte de With, elle comprenait 98 navires. Quand la bataille prit fin la flotte hollandaise avait perdu 17 navires, dont six coulés les 11 autres ayant été capturés. Dans cette bataille, les Anglais ne perdirent aucun navire mais l'amiral Deane fut tué. Du point de vue tactique, ce fut la pire défaite de l'histoire navale hollandaise après la bataille de Lowestoft. Du point de vue stratégique, ce fut un désastre pour les Hollandais. Cette victoire permit aux Anglais qui avaient repris le contrôle de la Manche à la bataille de Portland d'étendre leur mainmise à la mer du Nord. Après la bataille, les Anglais furent en mesure d'imposer un blocus à la côte des Provinces-Unies, capturant les navires marchands et paralysant l'économie hollandaise. Afin...

HISTOIRE : Chronique navale du 11 juin

11 juin 1666 : Michiel de Ruyter et George Monck engagent la bataille des Quatre Jours, pendant la deuxième guerre anglo-néerlandaise. La flotte anglaise compte environ 56 navires commandés par George Monck, 1er duc d'Albemarle, qui commande également l'escadre rouge. La flotte néerlandaise compte environ 84 puissants bâtiments. Ayant parié sur le fait que les équipages des nouveaux navires de ligne néerlandais ne seraient pas encore complètement formés, les Anglais doivent déchanter. Ils ont perdu dix navires, 2 800 hommes, et deux amiraux : Christopher Myngs et William Berkeley, alors que l'amiral George Ayscue et 2 000 marins sont faits prisonniers. Ayant perdu tellement d'hommes qu'il est incapable de maintenir la puissance de feu de ses canons, le HMS Sovereign of the Seas a dû quitter la bataille. Presque à court de munitions, la flotte anglaise se désengage. De leur côté, les Hollandais ont perdu 4 navires et 1 500 hommes, parmi lesquels les amiraux Cornelis Evertsen et Abraham van der Hulst. Les deux camps clament la victoire, surtout du côté anglais où on allume des feux de joie dans les rues de Londres. À La Haye comme à Londres on chante des Te...

HISTOIRE : Chronique navale du 10 juin

10 juin 1673 : naissance à Saint-Malo de René Duguay-Trouin, corsaire et héros de la marine française. Né dans une famille d'armateurs malouins, il commence sa carrière en 1689 et reçoit, dès 1691, le commandement d'un navire. Son courage, le respect qu'il a gagné auprès de ses hommes, ainsi que ses victoires contre les Anglais et les Hollandais au cours des deux dernières guerres de Louis XIV lui ont assuré une ascension très rapide dans la hiérarchie maritime. Il gravit très vite, grâce à son talent et sa pugnacité tous les échelons de la hiérarchie militaire : capitaine de navire corsaire à 18 ans, capitaine des vaisseaux du Roi à 24 ans, chevalier de l’ordre de Saint-Louis à 34 ans, anobli à 36 ans, chef d’escadre à 42 ans. Il siège à 50 ans en 1723 au Conseil des Indes et est nommé lieutenant général des armées navales en 1728. Il finit par commander successivement les ports de Brest en 1731 et de Toulon en 1736. Trois grandes phases se distinguent dans cette carrière militaire. Tout...

LA VOIX DES OCÉANS

Partenaire M&O : Gaztransport & Technigaz (GTT)