Céréales: recul de 26% des exportations au départ du port de Rouen

Avec un trafic de 6.140.000 tonnes, le port qui assure plus du quart des exportations européennes dans ce domaine a retrouvé des chiffres “dans la moyenne” selon le GPMR, après des résultats exceptionnels enregistrés lors des trois campagnes précédentes.

Selon le GPMR, la récolte française 2011 “correcte” en quantité s’est avérée “assez moyenne” en qualité tout en restant “commercialisable” à l’étranger. Mais Rouen a été surtout pénalisé par le retour sur le marché mondial de pays comme la Russie et l’Ukraine absents de la campagne précédente en raison de conditions climatiques défavorables.

Le Maghreb est resté la principale destination des céréales rouennaises avec 2.550.000 tonnes exportées vers l’Algérie (- 16%) et 1.530.000 tonnes vers le Maroc (- 14%).

Les perspectives pour la campagne 2012-13 qui vient de commencer ne sont “pas mauvaises” selon les spécialistes du GPMR. Ils s’attendent à une concurrence moins forte en raison des difficultés météorologiques enregistrées dans les pays riverains de la Mer Noire et aux Etats-Unis.