Côte d’Ivoire: Bolloré inaugure un nouveau magasin d’entreposage de cacao

D’un coût de six milliards de FCFA (environ 9,1 millions d’euros), cette nouvelle infrastructure de 10.000 m2 construite dans la zone portuaire de Vridi, porte à plus de “26.000 m2 la zone de stockage exclusivement dédiée aux exportations de cacao”.

Le groupe Bolloré, spécialisé dans la logistique portuaire et ferroviaire en Côte d’Ivoire, a exporté en 2017, 900.000 tonnes de cacao dont 700.000 tonnes de cacao fèves, selon les chiffres du groupe.

Le nouvel entrepôt porte à plus de 400.000 m2, la superficie globale des aires d’entreposage des matières premières aux ports d’Abidjan et de San Pedro (sud-ouest).

“Ces infrastructures permettront d’offrir plus de capacité pour le stockage des produits agricoles et d’améliorer les cadences et d’optimiser leur délai de traitement en vue de leur exportation”, s’est félicité le ministre ivoirien des Transports, Amadou Koné, lors de la cérémonie. Le nouvel entrepôt est “une touche d’innovation dans l’industrie d’exportation de nos matières premières agricoles”.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao avec environ 2 millions de tonnes et ce secteur, premier employeur du pays, a subi de plein fouet la chute de 40% des cours depuis juillet 2016.

Le pays représente près de 40% de la production mondiale de cacao qui constitue avec d’autres matières premières telles que le café, le coton, l’anacarde, le palmier à huile, les principaux produits d’exportation du pays.

Le groupe Bolloré assure depuis 2004 la gestion et l’exploitation du terminal à conteneurs du port d’Abidjan, leader en Afrique de l’Ouest et représentant 90% des échanges extérieurs de la Côte d’Ivoire. Le port d’Abidjan approvisionne également les pays de la sous-région dépourvus de façades maritimes (Mali, Niger et Burkina Faso).

ck/eak/az

BOLLORE