La Maison Blanche renonce à un safari des Obama en Tanzanie (presse)

« Le président et la première dame avaient prévu de participer à un safari en Tanzanie (…) ce qui aurait rendu nécessaire d’équiper les commandos protégeant le président de fusils de tireur d’élite et de gros calibre pour neutraliser les guépards, les lions et d’autres animaux représentant une menace potentielle », a assuré le journal.

Le Washington Post a dit s’appuyer sur un document confidentiel du Secret Service, la police d’élite protégeant le président et sa famille, dont le quotidien a eu connaissance par « une personne préoccupée du montant des ressources nécessaires pour ce voyage ».

Le journal révèle aussi que « la Maison Blanche a annulé le safari mercredi, à la suite de questions du Washington Post sur les objectifs et les coûts du voyage ».

Le document du Secret Service prévoyait que M. et Mme Obama passeraient deux heures et demie dans le parc national de Mikumi, un sanctuaire situé à quelques dizaines de kilomètres au sud-ouest de la capitale Dar es Salaam, d’après le Post.

Le quotidien avance que la tournée de M. Obama en Afrique, la première d’envergure sur ce continent depuis qu’il a pris ses fonctions en janvier 2009, « pourrait coûter à l’Etat fédéral entre 60 et 100 millions de dollars », un calcul sur la base de voyages récents de même nature.

Le Washington Post met en parallèle ce coût et la cure d’austérité automatique que subit actuellement Washington, solution par défaut enclenchée en mars à la suite de l’incapacité du Congrès à se mettre d’accord sur les modalités d’un plan de réduction du déficit.

Les mesures de sécurité induites par la visite de M. Obama dans des pays dont les infrastructures ou les forces de sécurité ne sont pas toujours au niveau souhaité par les autorités américaines signifient que « des centaines d’agents du Secret Service » seront déployés lors de cette tournée, qui doit aussi mener M. Obama au Sénégal et en Afrique du Sud, dit le Post.

« Un porte-avions ou un navire amphibie avec une unité médicale d’urgence complète sera ancré au large » des pays concernés, et pas moins de 56 voitures, dont 14 limousines, devront être transportées par avion cargo depuis les Etats-Unis, ainsi que des feuilles de verre blindé pour renforcer les fenêtres des hôtels où les Obama séjourneront, selon la même source.

En outre, « des avions de chasse vont se relayer dans le ciel 24 heures sur 24 pour assurer la couverture de l’espace aérien au-dessus du président, afin de pouvoir intervenir rapidement si un avion s’approche trop », affirme le quotidien, toujours selon le document du Secret Service.

Sollicitée par l’AFP au sujet de cet article, la Maison Blanche n’avait pas réagi jeudi en début d’après-midi.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.