Premier exercice antipiraterie Chine/Etats-Unis dans le golfe d’Aden

L’entraînement d’une durée de cinq heures a impliqué une frégate lance-missiles chinoise et un destroyer américain, a indiqué l’US Navy dans un communiqué.

Cet exercice a été « couronné de succès », s’est félicité le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta.

Le chef du Pentagone était présent mardi à Pékin où il a souhaité que les Etats-Unis et la Chine « établissent le plus important partenariat bilatéral du monde », alors que les contacts militaires restent difficiles entre les deux pays.

L’exercice commun sino-américain « peut contribuer à améliorer la compréhension mutuelle et la confiance entre les deux marines », a de son côté jugé l’agence officielle de presse Chine nouvelle.

Des pirates lourdement armés opèrent depuis plusieurs années au large de la Somalie et dans le golfe d’Aden, où ils s’attaquent aux navires, les retenant avec leur équipage pendant plusieurs semaines voire des mois, et ne les libérant qu’après paiement d’importantes rançons.

La Marine chinoise est présente depuis fin 2008 au large de la Somalie dans le cadre des efforts internationaux pour combattre cette piraterie. L’Union européenne a prolongé jusqu’à la fin 2014 la mission chinoise de lutte contre les pirates somaliens.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.