L’US Navy renforce sa présence dans le Golfe

Le patrouilleurs USS Tempest, USS Squall et USS Thunderbolt sont arrivés mercredi dans le port militaire américain de Manama où ils seront désormais basés.

Ces navires supplémentaires apportent une “flexibilité incroyable” à la Ve flotte pour conduire des opérations de sécurité maritime, affirme dans un communiqué son patron, le vice-amiral John Miller.

Au printemps 2014, ce sera un total de 10 patrouilleurs côtiers, des navires de 52 mètres de longueur légèrement armés, qui seront basés dans la zone d’opérations de la Ve Flotte américaine, qui s’étend sur le Golfe, la mer d’Oman, la mer Rouge et la côte africaine orientale.

La Marine américaine a peu à peu renforcé depuis plus d’un an sa présence dans la région face à l’Iran après les tensions récurrentes début 2012 dans le détroit d’Ormuz, goulet stratégique pour le commerce mondial de pétrole.

Outre les huit patrouilleurs désormais basés à Bahreïn figurent notamment quatre chasseurs de mine. Deux chasseurs de mines supplémentaires –sur les quatre envoyés en renfort dans le Golfe en juin 2012– sont toujours sur zone.

Les Etats-Unis disposent également dans la région de l’USS Ponce, un vieux bâtiment de guerre transformé en base flottante destinée à fournir un soutien logistique à tous types d’opérations (lutte antimines, patrouilleurs côtiers, forces spéciales, hélicoptères).

Le porte-avions USS Nimitz, accompagné de son escorte, avec son à bord près de 80 avions et hélicoptères, est également déployé en ce moment dans la région.