marine ocean logo

Marines du Monde

La tête de flotte du 8e Vendée Globe est en passe de doubler l'archipel du Cap Vert à des vitesses affolantes, parfois 27 nœuds en pointe. Les foilers s'en donnent à cœur joie dans ces conditions parfaites de glisse. La preuve : Alex Thomson sur Hugo Boss vient de revenir en deuxième position 24 milles derrière Armel Le Cléac'h sur Banque Populaire VIII. Vincent Riou (PRB) est désormais troisième. La difficulté dans les heures qui viennent sera d'éviter les dévents du Fogo haut de près de 3000 mètres… tout en préparant sa trajectoire pour l'entrée dans le pot au noir demain soir, dimanche. En mer, on ne chôme pas !

Marines du Monde

Alors qu'il naviguait en babord amures dans un vent nord-est de 20 noeuds, Tanguy de Lamotte a informé son équipe aujourd'hui, samedi 12 novembre à 16h15 (heure française) d'une avarie sur la tête de mât d'Initiatives-Coeur. L'incident s'est produit à environ 150 milles au nord des îles du Cap Vert. Un état des lieux est en ce moment en cours. Plus d'informations dans les heures à venir sur les solutions envisagées. 

Marines du Monde

Même s'il y a encore de l'instabilité dans l'air entre les Canaries et le Cap-Vert en raison d'une perturbation orageuse dans l'Ouest de l'Afrique, il y a surtout une bonne brise de Nord-Est de plus de vingt nœuds et une bonne houle associée, toutes conditions favorables aux monocoques IMOCA qui glissent à vive allure vers l'équateur. Et les solitaires s'en donnent à cœur joie avec des moyennes parfois supérieures à 22 nœuds sous gennaker et un ris (ou plus) dans la grand-voile… Ainsi Alex Thomson (Hugo Boss) a-t-il grappillé une quinzaine de milles en 24h sur le duo de tête, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) annonçant 444 milles au compteur et Vincent Riou (PRB) 432 milles…

Marines du Monde

Départ du ponton, descente du chenal : après trois semaines à terre, les 29 marins engagés dans le 8e Vendée Globe ont vécu ce dimanche matin des moments d'intense émotion aux Sables d'Olonne. Mais en bons compétiteurs, ils ont repris leurs esprits et sont rentrés pleinement dans leur course. A 13h02, ils se sont élancés dans des conditions exceptionnelles. Moins d'une heure plus tard, l'Espagnol Didac Costa a constaté des problèmes électriques consécutifs à l'arrachage d'un ballast. Didac a fait demi tour vers les Sables d'Olonne. Les autres concurrents filent à bonne allure vers le cap Finisterre, la flotte étant emmenée par Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) et Vincent Riou (PRB).


Marines du Monde

Salués par près de 350 000 spectateurs massés le long des digues du chenal des Sables d'Olonne, puis par plus d'un millier d'embarcations autour de la zone de départ, les 29 concurrents du Vendée Globe 2016-2017 se sont élancés à 13h02 dans des conditions météo exceptionnelles : soleil, vent de nord-nord-est pour 14 nœuds avec un léger clapot. Un départ donné symboliquement par S.A.S le prince Albert II de Monaco qui avait salué chacun des marins au moment de l'appareillage. Dès le top départ, Kito de Pavant (Bastide Otio), Paul Meilhat (SMA), Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) et Vincent Riou (PRB) prenaient les devants d'une meute très groupée. Bertrand de Broc (MACSF) et Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager – Team Ireland) ont été signalés « Rappel Individuel » pour avoir mordu la ligne quelques secondes trop tôt. Ils ont dû repasser la ligne de départ…

Economie maritime

"La France est une grande puissance maritime, sa politique maritime est à cette mesure" a déclaré Manuel Valls en préambule au Conseil interministeriel de la Mer (Cimer) qui s'est tenu à Marseille, ce vendredi 4 novembre 2016, à quelques jours des Assises de l'économie maritime auxquelles devraient participer François Hollande, à La Rochelle, les 8 et 9 novembre prochains. Découvrez, ci-dessous, les principales mesures de ce CIMER 2016 :


Industrie de défense

En 2016, DCNS leader européen du naval de défense a associé RTSYS dans le développement de briques technologiques pour une station de docking sous-marine qui permet d’offrir au monde de la robotique une toute nouvelle capacité de lancement et de récupération de drones. Les applications visées sont celles nécessitant une présence permanente, notamment la surveillance autour de ports ou de zones sensibles, la détection d’anomalies et la mesure de qualité de l’eau sur des équipements offshore.

Industrie de défense

Le 25e salon Euronaval a fermé ses portes vendredi 21 octobre à Paris-Le Bourget sur un bilan largement positif pour l'ensemble des acteurs du naval, industriels, délégations, organisations internationales, visiteurs et journalistes. Cet évènement biennal, créé en 1968, s'affirme toujours comme le leader mondial des salons du naval de défense, avec cette année encore, une offre particulièrement prometteuse.

« En dépit des mesures de sécurité particulièrement exigeantes mises en place cette année, explique Hugues d'Argentré, directeur d'Euronaval, nous avons eu une participation comparable à l'édition précédente avec, de l'avis même des exposants, une progression de la qualité des visiteurs professionnels. Le bilan est très largement positif pour cette 25e édition avec la présence de près de 130 délégations de 65 pays et plus de 20 chefs d'Etat-major de Marines étrangères. Unique dans le domaine du naval de défense, cette exposition de navires, de sous-marins et d'équipements navals confirme sa 1ère place auprès des décideurs et donneurs d'ordre de ce secteur en plein essor. En 2016, tous les « Majors » étaient présents !


Industrie de défense

L’industrie française de défense est servie - aux côtés des grands groupes -, par un réseau de PME et d’ETI performantes et innovantes. Focus sur ces acteurs clés du secteur, présents pour certains au salon Euronaval. 

The French defence industry is backed - alongside major groups - by a network of highly-ef cient, innovative SMEs and ISEs. Focus on these key stakeholders in the industry, some of which are present at Euronaval.


Economie maritime

Le projet européen « GoGIN » (Gulf of Guinea Inter-regional Network) a été signé le 14 octobre 2016 à Lomé, en marge du Sommet extraordinaire sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique. Il s’agit d’un projet d’appui à la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée, qui sera mis en œuvre par Expertise France à partir de fin novembre 2016. GoGIN prend la suite du projet CRIMGO (Critical Maritime Routes in the Gulf of Guinea), porté par Expertise France depuis 2013, et dont la cérémonie de clôture aura lieu le 20 octobre 2016 à Abidjan.